1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Belgique : son chien déchire plus de 1.000 euros en espèce, la banque le rembourse
1 min de lecture

Belgique : son chien déchire plus de 1.000 euros en espèce, la banque le rembourse

En Belgique, un homme a vu plus de 1.000 euros de billets réduits en miettes par son chiot. Heureusement, la Banque Nationale a accepté de les échanger contre des billets neufs.

Des billets (illustration)
Des billets (illustration)
William Vuillez

Après "mon chien a mangé mon devoir", place à "mon chien a mangé mon argent". Cette mésaventure est arrivée à Grégory à Liège en Belgique. Heureux maître de Sally, un jeune golden retriever âgé de 8 mois, Grégory a eu une belle frayeur quand il s'est aperçu que Sally avait jeté son dévolu sur... une enveloppe contenant 2.000 euros de liquide. 

"Cette somme devait me servir à mettre un acompte sur une voiture. J’ai déposé l’enveloppe sur le buffet de la cuisine tout en prenant le temps de bien la cacher derrière un cadre. Je me suis absenté deux heures dans mon garage pour bricoler", explique Grégory à RTL Belgique, qui relaie cette histoire. "Lorsque je suis rentré dans la maison, j’ai eu l’immense surprise de découvrir l’enveloppe ainsi que les billets déchiquetés et éparpillés sur le coussin du chien", poursuit-il. Au total, 1.100 euros de billets ont été abîmés. 

"C’est à moi que j’en voulais parce que j’aurai dû prendre plus de précautions", raconte encore Grégory, pas rancunier envers son fidèle compagnon. Après de vaines tentatives de recoller les morceaux, il prend contact avec sa banque, qui l'oriente vers la Banque Nationale de Belgique (BNB), à Bruxelles. Grégory décide de se rendre de lui-même dans la capitale belge. Il a pu, après 10 jours de vérifications, récupérer l'intégralité de la somme, en billets neufs. 

En effet, de longues vérifications sont mises en place dans ce genre de scénarios. "Premièrement, il faut que la détérioration du billet soit involontaire. Ensuite, il faut aussi que plus de 50% du billet existe", explique à RTL Belgique Geert Sciot, porte-parole de la BNB. C'est cette deuxième raison qui a poussé à des vérifications plus approfondies dans le cas de Grégory. Car en effet, "l’échange d’argent est une technique utilisée pour blanchir de l’argent", explique encore Geert Sciot. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.