1 min de lecture Europe

Biélorussie : des dizaines de milliers de personnes défilent contre la répression politique

La protestation contre le président Loukachenko, au pouvoir depuis 26 ans, ne faiblit pas depuis que le gouvernement a confirmé la mort d'un manifestant en détention. 6.700 personnes sont actuellement emprisonnées.

Une manifestation à Minsk, le 13 août.
Une manifestation à Minsk, le 13 août. Crédit : Sergei GAPON / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé, dans la soirée du 13 août, en Biélorussie, pour protester contre la violente répression du mouvement de contestation ayant suivi la réélection controversée du président Alexandre Loukachenko.


Dans la soirée, les autorités ont annoncé avoir libéré plus de 1.000 manifestants, tandis que, dans les rues de la capitale Minsk, la présence policière était bien moins forte qu'au cours des quatre soirées de protestation précédentes.

Les autorités bélarusses ont confirmé la mort d'un homme en détention et celle d'un manifestant à Minsk. Elles ont également reconnu l'usage mardi à Brest de balles réelles, qui ont fait un blessé.

Depuis le 9 août, plus de 6.700 personnes ont été interpellées officiellement. De nombreux cas de violences policières et des tortures en détention ont par ailleurs été signalés. Dans un communiqué, l'ONG Amnesty International a rapporté jeudi des cas de manifestants "mis à nu, battus et menacés de viol" lors de leur détention dans les geôles du régime.

À lire aussi
Une rue de Rome, le 15 septembre 2020 Coronavirus Italie
Covid-19 : pourquoi l’Italie résiste mieux à la "seconde vague"

Ces mouvements de protestation interviennent après quatre nuits de répression des manifestations contre la réélection, jugée frauduleuse par les contestataires, de l'homme à poigne de Biélorussie, au pouvoir depuis 26 ans, et officiellement crédité de 80% des voix.
Pour les manifestants, c'est Svetlana Tikhanovskaïa, une novice en politique, qui a gagné, après une campagne ayant suscité une ferveur inédite dans cette ex-république soviétique. L'opposante avait remplacé son mari, un vidéo-blogeur emprisonné.


Les États-Unis et l'UE ont dénoncé les fraudes électorales et la répression, les Européens menaçant Minsk de sanctions. L'ambassadeur de Biélorussie à Berlin a par ailleurs été convoqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Biélorussie Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants