1 min de lecture Faits divers

Bangladesh : 8 personnes lynchées suite à des rumeurs de sacrifices humains

Une vague de lynchage sévit près des rives du Padma. En cause, une "fake news" accusant des habitants de sacrifices humains.

bangladesh
bangladesh
micro générique
La Rédaction RTL et AFP

Huit personnes sont récemment décédées suite à des lynchages au Bandgladesh. Les victimes étaient accusées par leurs agresseurs de se livrer à des sacrifices humains, dans le but de favoriser la construction d'un pont dans la région, selon la police. Évidemment fausse, la rumeur s'est propagée principalement sur le réseau social Facebook, faisant croire à une bande de rôdeur/kidnapper d'enfants, offrant la tête de leurs proies pour la réalisation d'un fameux pont à 3 milliards de dollars actuellement en construction.

"Nous avons analysé chacun de ces huit décès. Parmi tous ceux qui ont été tués par une foule de lyncheurs, aucun n'était un kidnappeur d'enfant", a déclaré Javed Patwary, le chef de la police nationale, lors d'une conférence de presse.

On reporte plus de 30 autres incidents liés à cette "fake news". Pour éviter une aggravation du phénomène la police à reçu des directives pour endiguer la rumeur. Au moins 25 comptes YouTube, 60 pages Facebook et 10 sites internet ont été fermés. L'intox circulerait cependant toujours sur internet.

Ce n'est pas la première que ce genre d’événement arrive au Bangladesh, la presse locale rapporte qu'en 2010 un cas similaire s'était présenté. Si les lynchages publics ne sont pas rares dans cette région de l'Asie, ceux des derniers jours ont choqué le pays par leurs brutalités.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Bangladesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants