1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Avion russe abattu : la Turquie ne s'excusera pas
1 min de lecture

Avion russe abattu : la Turquie ne s'excusera pas

"Nous n'avons fait que notre devoir" a lancé le Premier ministre après avoir rencontré le secrétaire général de l'OTAN, lundi 30 novembre.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu
Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu
Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Christophe Chafcouloff & AFP

Près d'une semaine après le crash d'un avion russe à la frontière syrienne causé par un missile de l'armée turque, le Premier ministre Ahmet Davutoglu a refusé de s'excuser pour avoir abattu le bombardier, comme le réclame Moscou. Le régime d'Ankara demande également à la Russie de reconsidérer les sanctions économiques adoptées à la suite de cet incident.

Aucun pays ne peut nous demander des excuses car nous n'avons fait que notre devoir

Ahmet Davutoglu

"Aucun Premier ministre turc, aucun président, aucune autorité ne s'excusera", a déclaré M. Davutoglu après avoir rencontré le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à Bruxelles. "Aucun pays ne peut nous demander des excuses car nous n'avons fait que notre devoir", à savoir "protéger notre espace aérien et notre frontière", a-t-il plaidé. "Nous espérons que la Russie reconsidérera" les sanctions économiques décrétées par Moscou "car elles sont contraires à nos intérêts à tous les deux".

Le chef du gouvernement turc a néanmoins laissé une porte au dialogue avec Moscou, alors que les relations diplomatiques entre les deux puissances sont en pleine crise : "Nous sommes prêts à parler, via des canaux diplomatiques et militaires, à la Russie", a t-il tempéré, précisant que "nous n'avons aucunement l'intention d'avoir une escalade" avec Moscou. Le Kremlin a annoncé lundi qu'aucune rencontre n'était prévue entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan en marge de la conférence internationale sur le climat à Paris, malgré une demande d'entretien "en face à face" du dirigeant turc.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/