2 min de lecture AirAsia

Avion d'AirAsia disparu : les plongeurs à la recherche des boîtes noires

Les plongeurs suivaient ce samedi les faibles signaux provenant apparemment des boîtes noires pour établir les causes du crash.

Des plongeurs indonésiens en mer de Java pour retrouver les boîtes noires contenant les paramètres du vol QZ850, le 9 janvier 2015.1
Des plongeurs indonésiens en mer de Java pour retrouver les boîtes noires contenant les paramètres du vol QZ850, le 9 janvier 2015.1 Crédit : ADEK BERRY / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ce samedi 10 janvier, des plongeurs indonésiens recherchaient au fond de la mer de Java les boîtes noires du vol QZ8501, en suivant les faibles signaux acoustiques provenant apparemment de ces boîtes cruciales pour établir les causes du crash de l'avion d'AirAsia.

L'Airbus A320-200 avait disparu des écrans radars peu après son décollage le 28 décembre de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour, avec 162 personnes à son bord.La queue de l'avion a été retrouvée dix jours plus tard au fond de la mer, à une trentaine de mètres de profondeur.

Les boîtes noires seraient enfouies sous le sol de la mer

Les opérations se concentrent depuis sur la recherche des boîtes noires ou enregistreurs de vol indispensables pour établir les circonstances exacte du drame: un enregistreur contient les échanges entre les pilotes et le contrôle aérien, et le second les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, etc.).

Des signaux acoustiques provenant apparemment de ces boîtes ont été détectés pour la première fois vendredi. Mais après de premières recherches, il est apparu que les boîtes noires se seraient détachées de la section arrière de l'avion où elle se trouvent habituellement, et seraient enfouies sous le sol de la mer.

À lire aussi
Les secours récupèrent une partie du fuselage de l'avion (illustration) indonésie
Air Asia : les sauveteurs récupèrent la dernière partie de fuselage de l'avion

"La nuit dernière, nos plongeurs ont ouvert la porte de la cabine à l'arrière de l'avion et ont cherché autour, mais n'ont rien trouvé", explique un responsable indonésien des opérations de recherches, S.B. Supriyadi. "Mais le bateau à la surface de l'eau a détecté de faibles signaux acoustiques qui semblent provenir des boîtes noires à environ 1,6 km au sud-est de la queue de l'avion, et recouvertes par la boue", a-t-il ajouté.

Une autre opération en cours

Des plongeurs d'élite de la marine indonésienne sont retournés dans cette zone samedi pour poursuivre leurs recherches.

En même temps, une opération se déroule à proximité, où des équipes sur le navire de guerre indonésien KRI Banda Aceh tentent de remonter à la surface la queue de l'avion à l'aide de grands coussins de levage gonflables.

Au 14e jour des recherches, 48 corps au total ont été retrouvés
. Parmi les 162 personnes à bord de l'appareil se trouvaient 155 Indonésiens, le copilote français Rémi Plesel, un Britannique, trois Sud-Coréens, un Malaisien et un Singapourien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
AirAsia Crash Indonésie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants