3 min de lecture Fusillade

Aux États-Unis, des tableaux pare-balles dans les classes

Des écoles américaines s'équipent en cas de fusillade, avec certaines salles de classe dotées de nouveaux moyens pour protéger les élèves.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Aux États-Unis, des tableaux pare-balles dans les classes Crédit Image : NICHOLAS KAMM / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Begot

La nouvelle arme des écoles américaines pour éviter les tueries de masse, ce sont des tableaux pare-balles. Oui, oui, des tableaux de 50 cm sur 45 qui ressemblent à s'y méprendre à ceux qu'on trouve dans toutes les salles de classe. Ils sont capables d'arrêter les balles d'un fusil d'assaut.

Seule différence visible, des poignées accrochées au dos. "En cas d'attaque, explique La Tribune de Genève, les enseignants peuvent s'en emparer et protéger les élèves d'une classe." Toutes les salles de classe de Berlin, une petite ville de l'est du Maryland, en sont équipées depuis 2013. Une ville qui s'est autoproclamée ville la plus cool de l'Amérique.

Parents et enseignants se disent rassurés. Le fabricant propose aussi des tablettes, des blocs-notes pare-balles, mais aussi des plaques, de la taille d'un classeur, à placer dans le sac à dos. "Après chaque tuerie, rappelle le journal, c'est tout un marché qui se développe." Comptez 75 dollars pour la plaque à installer dans les cartables, 1.000 dollars pour le tableau.

À lire aussi
Au moins douze personnes ont été tuées dans une fusillade dans le bar-discothèque "Borderline" de la ville de Thousand Oaks, dans le sud-est de la Californie. États-Unis
VIDÉO - Thousand Oaks : la mère d'une victime, survivante de Las Vegas, crie sa colère

L'Italie ingouvernable

La une du jour, on la doit à nos confrères d'Il Tempo : "Che Bordello", titre le journal italien. Quel bordel ! Ça a le mérite d'être clair. Quel bordel après les législatives d'hier. Impossible en effet de dire ce matin qui dirigera le pays. "Les vainqueurs de cette bataille électorale sont l'extrême droite et le Mouvement 5 étoiles", explique l'éditorialiste de la Stampa. "Mais tout cela, ajoute-t-il, ne conduit à aucune forme de gouvernabilité." La Repubblica enfonce le clou : "Le verdict contre l'Italie est toujours le même, le pays vit une instabilité permanente. L'ingouvernabilité est désormais une maladie endémique".

"L'Italie pourtant, rappelle la Matinale du Monde, s'était dotée d'une nouvelle loi électorale censée simplifier la répartition des votes." Raté ! "Le pays, 3e puissance économique de la zone euro, se dirige, écrit le journal, vers une situation de blocage politique qui pourrait l'obliger à envisager une nouvelle élection dans les prochains mois."

L'émotion après le décès de Davide Astori

L'Italie doublement sonnée, le pays est en effet encore toujours sous le choc après le décès brutal de Davide Astori. Le footballeur est mort dans son sommeil, dans la nuit de samedi à dimanche, dans un hôtel, victime d'un arrêt cardiocirculatoire de causes naturelles. Son visage s'affiche à la une de toute la presse sportive là-bas. "Astori, le drame", titre de son côté L'Équipe qui s'interroge : "Comment un footballeur en pleine santé, suivi par les médecins, peut-il mourir d'une crise cardiaque dans la nuit ?" "Il y a encore des choses qu'on n'arrive pas à déceler, à anticiper, répond Alain Simon, l'ancien médecin de l'équipe de France. Environ 20% aujourd'hui des arrêts cardiaques chez les sujets jeunes restent inexpliqués, même après autopsie !"

Dans Les Échos, une révolution : Bonduelle délaisse la conserve pour les légumes frais. Le groupe, connu pour son maïs et ses petits pois en boîte, vend désormais plus de salades et de légumes frais, il a triplé son chiffre d'affaires sur ce secteur. Et ce n'est sans doute pas terminé. "Le frais, explique Christophe Bonduelle, le patron du groupe, se développe partout dans le monde. C'est une catégorie à laquelle nous croyons beaucoup, que nous allons entièrement automatiser pour en réduire les coûts de production." Moins de boîtes, moins de France aussi : le pays aujourd'hui ne représente plus qu'un quart de l'activité du groupe.

Un appel à dénoncer les agressions

Les Échos, comme Le Parisien-Aujourd'hui en France, consacrent un cahier spécial femmes à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes qui aura lieu jeudi. Portraits de ces femmes de pouvoir encore trop rares. Je vous signale aussi l'initiative de Marie Claire qui sort ce lundi : le magazine lance le hashtag indifférence zéro, une campagne-choc où l'on voit les agresseurs remercier les personnes lâches, celles qui se taisent et ignorent chaque jour les actes de harcèlement. On le rappelle, 100% des utilisatrices des transports en commun franciliens ont déjà été victimes au moins une fois de harcèlement sexiste ou d'agression. Il n'existe encore aucun tableau pare-balle contre ça, c'est à chacun d'agir.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Fusillade Armes États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792501986
Aux États-Unis, des tableaux pare-balles dans les classes
Aux États-Unis, des tableaux pare-balles dans les classes
Des écoles américaines s'équipent en cas de fusillade, avec certaines salles de classe dotées de nouveaux moyens pour protéger les élèves.
https://www.rtl.fr/actu/international/aux-etats-unis-des-tableaux-pare-balles-dans-les-classes-7792501986
2018-03-05 11:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dTV_cUS6JXeD68chw_gnPg/330v220-2/online/image/2018/0305/7792502405_une-professeure-montre-un-tableau-pare-balles-installe-dans-son-ecole-du-maryland.jpg