1 min de lecture Animaux

Australie : un tueur de manchots échappe à la prison en Tasmanie

Joshua Leigh Jeffrey a été condamné à des travaux d'intérêt général pour avoir tué six manchots pygmées sur une plage de Tasmanie en 2016.

Un manchot pygmée à Melbourne (Australie).
Un manchot pygmée à Melbourne (Australie). Crédit : Flickr/CC/Éric Fortin
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

"Il ne montre aucun remord et continue à nier sa culpabilité". Une juge de la région australienne de Tasmanie a condamné lundi 25 juin Joshua Leigh Jeffrey, dit le "tueur de manchots", à 49 heures de travaux d'intérêt général ainsi qu'une amende de 82 dollars - l'équivalent de 52 euros - rapporte le Daily Mail. Une sanction loin d'être suffisante, dénoncent les défenseurs de la cause animale.

Les faits remontent à la soirée du Nouvel An 2016. Joshua Leigh Jeffrey, alors âgé de 20 ans, se rend sur la plage de Sulphur Creek Beach en Tasmanie. Là, il matraque à mort six manchots pygmées. Trois autres sont également retrouvés inanimés mais les causes de leur décès ne peuvent être identifiées. 

Lors du procès, l'avocat du jeune homme a plaidé l'innocence de son client atteint selon lui, d'instabilité mentale depuis son enfance. Cela n'a pas suffi à convaincre la juge, qui a qualifié son acte d'"impitoyable".

Cela n'empêchera personne de faire exactement la même chose à l'avenir

Dr Eric Woehler, de l'association Birds Tasmania
Partager la citation

En Tasmanie, le "tueur de manchots" encourait jusqu'à cinq ans de prison ou une amende pouvant aller jusqu'à 31.000 dollars - environ 19.700 euros. Sa peine minimale déçoit donc les défenseurs de la cause animale. "Ce n'est pas du tout dissuasif", s'inquiète le Dr Woehler de l'organisation Birds Tasmania dans des propos rapportés par le site internet ABC Australia

À lire aussi
Un cerf qui brame (Illustration). animaux
République Tchèque : un cerf parvient à s'enfuir avec le fusil d'un chasseur

"Cela n'empêchera personne de faire exactement la même chose à l'avenir", poursuit-il. Selon lui, cette condamnation "méprise la grande valeur de la faune de Tasmanie" et la colonie de manchots pygmées attaquée, mettra "plusieurs années" à se reconstruire.

Lire la suite
Animaux Justice Australie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants