1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Australie : un python de 3 mètres attaque un enfant de 5 ans
1 min de lecture

Australie : un python de 3 mètres attaque un enfant de 5 ans

L'attaque a eu lieu dans le sud-est de l'Australie. Le reptile a sauté sur l'enfant avant de le trainer dans une piscine.

Un python birman aux États-Unis le 12 janvier 2013 (archives)
Un python birman aux États-Unis le 12 janvier 2013 (archives)
Crédit : AFP / JOE RAEDLE
Australie : un python de 3 mètres attaque un enfant de 5 ans
00:02:12
Julie Brault

Un enfant de cinq ans a été attaqué par un python dans un jardin de Byron Bay, dans le sud-est de l'Australie. Alors que le petit garçon se promène tranquillement chez lui au bord de la piscine, le serpent long de trois mètres surgit de derrière les buissons. Il saute sur l’enfant, le mord, puis le propulse dans la piscine et l’attire au fond de l’eau. 

C’est alors le grand-père du petit garçon, âgé de 76 ans, saute dans l’eau pour le secourir. L'homme passe ensuite le petit garçon à son père : le python est enroulé autour de la jambe de son fils. Mais il ne lui faudra que quelques secondes pour séparer les deux.

Dans la famille, même le petit garçon de 5 ans n’a peur de rien visiblement. Car si l'on en croit son père, il n'est pas traumatisé par l'évènement : "Une fois qu’on avait nettoyé le sang et qu’on lui avait dit qu'il n'allait pas mourir parce que ce n'était pas un serpent venimeux, mon fils allait très bien !"

Après cette scène digne d'un film d'action, le père de l'enfant a immortalisé le moment. Il s'est pris en photo, le reptile dans ses mains, avant de le relâcher dans la nature. En Australie, les serpents font partie du quotidien.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire