2 min de lecture Brésil

Au Brésil, les homicides ont fait plus de morts que la guerre en Syrie ces quatre dernières années

Selon les chiffres d'une ONG locale, 58.383 personnes ont été victimes de meurtres au Brésil en 2015.

L'une des favela de Rio au Brésil
L'une des favela de Rio au Brésil Crédit : Sipa
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

Qu'ont la Syrie et le Brésil en commun ? Un nombre élevé de décès, selon les chiffres de l'ONG Forum Brésilien de Sécurité Publique. Dans la neuvième édition de leur rapport annuel rendu public le 28 octobre, celle-ci indique que 58.383 personnes au Brésil ont été victimes de meurtres et d'assassinat en 2015. C'est 160 décès par jour, un toutes les neuf minutes. Au total, le nombre d'homicides recensés par l'ONG entre 2011 et 2015 dans le pays s'élève à 278.839. En Syrie, sur la même période, l'Observatoire syrien des droits de l'homme a dénombré 256.124 décès dus à la guerre qui fait rage dans le pays entre l'armée et les partisans du régime de Bachar al Assad, et les rebelles.

Les résultats livrés par l'ONG brésilienne prennent en compte les cas d'homicides volontaires, ainsi que les vols avec violences ou lésions corporelles qui ont entraîné la mort. Le taux d'homicides atteint 28,6 pour 100.000, contre 28,9 en 2014. À titre d'information, l'ONU considère qu'un seuil de violence endémique est atteint lors que le taux d'homicides dépasse les 10 pour 100.000. 

La Cité de Dieu, ou la violence du Brésil dans son essence

Le rapport de l'ONG renseigne également les provinces les plus touchées par ces décès. Trois états pauvres de la région Nordeste sont ainsi dans le viseur : Sergipe arrive en tête, avec un taux de 57,3 pour 100.000 habitants, soit une augmentation de 18,2 % par rapport à 2014. Suivent de près Alagoas, dont le taux a baissé de 64,1 à 50,8 en un an; et Rio Grande de Norte avec 48,6/100.000.

À lire aussi
Une voiture de police à Sao Paulo, au Brésil faits divers
Un artiste français résidant au Brésil assassiné à Rio

Les violences au Brésil, notamment dans les bidonvilles et les régions pauvres du pays, ont été montrées à plusieurs reprises, notamment au cinéma. L'exemple le plus parlant restant sans doute le film de Fernando Meirelles et Katia Lund, La Cité de Dieu, sorti en 2003. L'histoire suivait l'enfance de Fusée, un gamin d'une favela de Rio, dont l'environnement violent impactera sa vie au quotidien et surtout son parcours et son avenir, mais aussi la vie de ses amis. Le film avait été sélectionné au Festival de Cannes, et nommé aux Oscars.

Le rôle des forces de l'ordre

Le rapport du Forum Brésilien de Sécurité Publique met également en évidence le rôle de la police dans cette violence continuelle. En moyenne, neuf personnes par jour sont tuées par les forces de l'ordre brésiliennes. En 2015, quelque 3.345 individus ont au final trouvé la mort aux mains de la police locale, soit 6,3 % de plus qu'en 2014. Près de 400 policiers ont également été tués, dont 103 en service.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brésil Meurtre Assassinat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785501402
Au Brésil, les homicides ont fait plus de morts que la guerre en Syrie ces quatre dernières années
Au Brésil, les homicides ont fait plus de morts que la guerre en Syrie ces quatre dernières années
Selon les chiffres d'une ONG locale, 58.383 personnes ont été victimes de meurtres au Brésil en 2015.
https://www.rtl.fr/actu/international/au-bresil-les-homicides-ont-fait-plus-de-morts-que-la-guerre-en-syrie-ces-quatre-dernieres-annees-7785501402
2016-10-29 01:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1X2FfLRAqgWhxBg3AbAKqw/330v220-2/online/image/2016/1029/7785501494_l-une-des-favela-de-rio-au-bresil.jpg