2 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentat à Barcelone : Emmanuel Macron exprime "la solidarité de la France"

Le président de la République a tweeté trois messages de soutien aux Barcelonais et aux victimes françaises dans la foulée d'autres personnalités politiques françaises.

En vacance, Emmanuel Macron a apporté son soutien aux Barcelonais
En vacance, Emmanuel Macron a apporté son soutien aux Barcelonais Crédit : Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP
Benjamin Pietrapiana

En vacances à Marseille, Emmanuel Macron a apporté son soutien à Barcelone, frappée par une attaque durant laquelle une camionnette a foncé sur la foule de la Rambla tuant 13 personnes, et en blessant plus de 50

"Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à #Barcelone. Nous restons unis et déterminés". Voici les mots qu'Emmanuel Macron a posté sur Twitter. Il s’est aussi rapidement exprimé en espagnol, avant de rendre hommage aux victimes françaises et à leurs familles vendredi matin.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également tweeté un message de soutien aux habitants de la capitale de Catalogne, deuxième ville du pays : "#Barcelone et #Paris sont des villes de partage, d'amour et de tolérance. Ces valeurs sont plus fortes que ce terrorisme odieux et lâche". Christian Estrosi, édile de Nice, a lui décrit son "effroi" tout en présentant son "soutien aux victimes de cette attaque ignoble"

À lire aussi
Les familles de victimes se recueillent sur la mosaïque de Miro, sur les Ramblas de Barcelone, vendredi 17 août 2018, un an après les attentats en Catalogne Attentats en Catalogne
Attentats en Catalogne : un an après, Barcelone pleure ses victimes

Des réactions aux caractères politiques marqués

L'ancien premier ministre et candidat malheureux à la primaire de la gauche, Manuel Valls,  s'est exprimé d'un ton plus personnel, probablement à cause de ses origines espagnoles. "Je suis bouleversé", a-t-il notamment tweeté. Mais en rappelant également la ligne qui était la sienne, de Beauvau à Matignon : "La guerre contre le terrorisme est bien notre défi".

Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ont aussi utilisé le réseau social pour commenter l'attaque. Si l'ancien président de la République évoque des pensées émues, cela a été l'occasion pour la perdante du second tour de l'élection présidentielle de souligner un de ses marqueurs forts martelés pendant la campagne, déclarant : "Il ne faut JAMAIS s'habituer à vivre avec le terrorisme islamiste", sans que pour le moment la piste islamiste n'ait été avérée, ni évoquée. 

"Solidarité avec Barcelone. Tous unis contre le totalitarisme islamique !" a quant à lui tweeté l'ancien candidat Les Républicains à la présidentielle, François Fillon.

François Hollande a lui réagi sur sa page Facebook en assurant sa "solidarité" aux victimes de l'attentat en appelant à une coopération plus importantes des pays européens face à la menace terroriste. "Il nous rappelle d'autres attaques commises en Europe avec la même lâcheté et qui exigent une réponse commune contre le terrorisme".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Attentat Espagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789748188
Attentat à Barcelone : Emmanuel Macron exprime "la solidarité de la France"
Attentat à Barcelone : Emmanuel Macron exprime "la solidarité de la France"
Le président de la République a tweeté trois messages de soutien aux Barcelonais et aux victimes françaises dans la foulée d'autres personnalités politiques françaises.
https://www.rtl.fr/actu/international/attentat-de-barcelone-macron-exprime-la-solidarite-de-la-france-7789748188
2017-08-17 21:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1svcK3u3Tm9A7iWurkEe4A/330v220-2/online/image/2017/0814/7789715542_emmanuel-macron-est-deja-au-100e-jour-de-son-mandat.jpg