2 min de lecture Attentat à Berlin

Attentat à Berlin : Donald Trump fustige une "menace purement religieuse"

Le futur président américain a critiqué la communauté internationale, qui selon lui ne réagit pas face à cette menace religieuse "devenue réalité".

Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis - 8 novembre 2016
Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis - 8 novembre 2016 Crédit : Darren Hauck / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Donald Trump s'est une nouvelle fois exprimé sur le terrible attentat qui a frappé la capitale allemande dans la nuit de lundi à mardi 20 décembre. Sur Twitter, son canal de communication favori, le président-élu a affirmé que l'attaque terroriste qui a fait 12 morts et 48 blessés reflétait une "menace purement religieuse". Pour étayer ses dires, le magnat de l'immobilier a cité des propos tenus par l'auteur des faits, tué en Italie dans la nuit de jeudi à vendredi 23 décembre.

"Le terroriste qui a tué tellement de personnes en Allemagne a dit juste avant le crime : 'Par la volonté de Dieu, nous allons tous vous tuer, porcs'", a tweeté le républicain dans un premier message, après la diffusion vendredi d'une vidéo où le terroriste Anis Amri prête allégeance au chef du groupe État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi. Dans un second tweet, l'homme d'affaires qui succédera à Barack Obama le 20 janvier 2017 a estimé que cette menace religieuse était "devenue réalité". Et de s'interroger : "Quand les États-Unis, et tous les autres pays, vont-ils répliquer ?"

Quelques heures après les faits, alors que l'enquête ne permettait pas de certifier qu'il s'agissait d'un acte terroriste, Donald Trump affirmait déjà que ces événements étaient avant tout un attentat contre les chrétiens. "Des civils innocents ont été tués dans les rues alors qu'ils se préparaient à fêter Noël", avait-il ainsi indiqué dans un communiqué lundi 19 décembre. Le groupe "État islamique et d'autres terroristes islamistes attaquent continuellement les chrétiens au sein de leurs communautés et lieux de culte dans le cadre de leur jihad mondial", avait-il poursuivi. 

Deux jours plus tard, il a considéré qu'il s'agissait d'un "attentat contre l'humanité. Voilà ce dont il s'agit. Un attentat contre l'humanité et cela doit cesser", dans de très brefs commentaires à des journalistes devant le club de luxe de Mar-a-Lago, à Palm Beach en Floride, où il passe la fin de l'année. L'EI a revendiqué l'attentat mardi 20 décembre par le biais de son agence de propagande Amaq. Le parquet antiterroriste allemand a identifié mercredi 21 décembre le suspect comme étant Anis Amri, un ressortissant tunisien de 24 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin Donald Trump Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants