1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Anders Breivik gagne son procès contre la Norvège pour "traitement inhumain"
1 min de lecture

Anders Breivik gagne son procès contre la Norvège pour "traitement inhumain"

La justice norvégienne a donné raison mercredi à l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik, qui a tué 77 personnes en 2011, dans le procès qu'il a intenté à l'État pour des conditions de détention qu'il juge "inhumaines".

Anders Breivik
Anders Breivik
Crédit : ODD ANDERSEN/AFP/Getty Images
Claire Gaveau & AFP

C'est une victoire pour Anders Breivik. L'extrémiste de droite, qui avait tué 77 personnes en 2011, a remporté le procès qu'il a intenté contre l'État norvégien pour des conditions de détention et de traitement qu'il juge "inhumaines". "La Cour (...) est arrivée à la conclusion que le régime carcéral implique un traitement inhumain de Breivik", a estimé le tribunal d'Oslo, faisant valoir que l'extrémiste était maintenu à l'isolement depuis près de cinq ans.

Anders Breivik accuse l'État d'enfreindre deux dispositions de la Convention européenne des droits de l'Homme : l'une interdisant les "peines ou traitements inhumains ou dégradants" et l'autre garantissant le "droit au respect de sa vie privée (...) et de sa correspondance". S'il a été entendu pour sa première plainte, la juge Helen Andenaes Sekulic a en revanche débouté Anders Breivik concernant ses communications avec l'extérieur. L'extrémiste de 37 ans, qui s'affiche désormais comme ouvertement néo-nazi, demandait la levée des restrictions sur son courrier et sur ses visites pour pouvoir correspondre avec des sympathisants, une perspective rejetée par les autorités pour des questions de sécurité.

Condamné à 21 ans de prison

Au mois de juillet 2011, Anders Breivik avait commis le pire attentat de l'Histoire de la Norvège en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo puis en ouvrant le feu sur des dizaines de personnes dans un camp d'été de la jeunesse travailliste du pays, faisant un triste bilan de 77 victimes.

Depuis, l'homme aujourd'hui âgé de 37 ans est incarcéré en prison et subi des traitements qui sont une "torture", selon ses propres dires. Condamné à 21 ans de prison minimum, sa peine est susceptible d'être prolongée tant qu'il restera considéré comme dangereux par la justice norvégienne. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/