1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Allemagne : l'ancien chancelier Helmut Schmidt est mort à l'âge de 96 ans
2 min de lecture

Allemagne : l'ancien chancelier Helmut Schmidt est mort à l'âge de 96 ans

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, dont l'état de santé s'était nettement dégradé ce week-end, est mort à 96 ans. Il avait été chancelier de 1974 à 1982.

L'ex-chancelier Helmut Schmidt à Berlin le 28 mars 2014.
L'ex-chancelier Helmut Schmidt à Berlin le 28 mars 2014.
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, dont l'état de santé s'était nettement dégradé ce week-end, est mort mardi en début d'après-midi à 96 ans, a annoncé son médecin à l'agence de presse allemande DPA. L'ex dirigeant social-démocrate, qui a été chancelier de 1974 à 1982, s'est éteint chez lui à Hambourg, a précisé le docteur Heiner Greten.
Hospitalisé en août pour une déshydratation et opéré en septembre pour un caillot de sang dans une jambe, Helmut Schmidt souffrait d'une infection non définie et n'avait "quasiment plus de résistance", avait indiqué son médecin à un quotidien local. Selon le docteur Heiner Greten, interrogé mardi par le Hamburger Abendblatt, c'était "sa volonté et celle de sa famille" de rester "dans un environnement familier" plutôt que de subir une nouvelle hospitalisation.

Un pilier de l'amitié franco-allemande

Élu chancelier en 1974 après la démission de l'autre grande figure de la social-démocratie allemande, Willy Brandt, Helmut Schmidt avait été reconduit en 1976 puis en 1980. Européen convaincu, il avait notamment œuvré au côté de Valéry Giscard d'Estaing pour le système monétaire européen (SME) puis l'European Currency Unit, ancêtre de l'euro. Il formait avec l'ancien président de la République française, un véritable pilier de l'amitié franco-allemande

Retiré de la vie politique depuis plus de 30 ans, il contribuait encore récemment aux débats politiques et intellectuels de son pays, essaimant les petites phrases drôles ou piquantes. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, il a été éditeur (1983) puis directeur (1985-1989) de Die Zeit, l'un des plus prestigieux hebdomadaires allemands. 

Helmut Schmidt, c'était la ferveur social-démocrate, l'amitié franco-allemande, l'amour de l'Europe

Manuel Valls, en hommage à Helmut Schmidt

Ce mardi, François Hollande a rendu hommage à cette figure de la politique allemande en évoquant "un grand Européen qui vient de s'éteindre". "Quand il était chancelier (...) il avait préparé les choix qui avaient été faits ensuite par François Mitterrand et Helmut Kohl", a ajouté l'actuel Président français, lors d'une déclaration à la presse, saluant un "grand homme d'État" ayant aussi plaidé pour donner une "dimension sociale à l'économie de marché". Sur Twitter, Manuel Valls a aussi rendu hommage à l'ancien chancelier allemand. "Helmut Schmidt, c'était la ferveur social-démocrate, l'amitié franco-allemande, l'amour de l'Europe. Soyons fidèles à sa mémoire", a-t-il écrit. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/