2 min de lecture Air Cocaïne

Air Cocaïne : Christophe Naudin devra attendre jeudi pour savoir s'il sera placé en détention

Le Français comparaissait devant un juge pour son implication dans l'exfiltration des deux pilotes retenus en République dominicaine. Il pourrait être mis en détention dans l'attente de son procès.

Christophe Naudin au Palais de justice de Saint-Domingue le 3 mars 2016.
Christophe Naudin au Palais de justice de Saint-Domingue le 3 mars 2016. Crédit : Orlando Barría/SIPA
Nicolas Ledain et AFP

Christophe Naudin est bel et bien passé devant un juge mardi 8 mars en République dominicaine, mais il devra attendre jeudi 10 mars pour être fixé sur son sort. Le Français de 53 ans a demandé un report pour être entendu en présence de son avocat et d'un interprète. Il est pour l'instant détenu au Palais de justice de Saint-Domingue.

Extradé depuis l'Égypte la semaine dernière, l'homme de 53 ans attend de savoir s'il sera placé en détention ou laissé en liberté provisoire dans l'attente d'un éventuel procès pour complicité d'évasion. Il avait aidé Pascal Fauret et Bruno Odos à quitter le pays caribéen le 27 octobre dernier alors que les deux hommes avaient été condamnés en première instance pour trafic de drogue. Ces deux pilotes privés étaient inquiétés dans le cadre de l'affaire "Air Cocaïne". Ils avaient été interpellés sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana avec près de 700 kilos de poudre blanche cachés dans des valises dans la soute de leur appareil. Les bagages appartenaient à deux hommes qui avaient affrété un avion pour rentrer à Saint-Tropez.

Détention provisoire ou libération conditionnelle

Plusieurs cas de figure se présentent pour Christophe Naudin en vue de l'audience de jeudi. Le procureur général de la République a demandé la mise en place de "mesures coercitives", pouvant aller d'une libération sous caution, avec obligation de se présenter régulièrement devant un juge, à un placement en détention provisoire pour une durée comprise entre trois mois et un an. Le magistrat a toutefois précisé qu'il existait un "risque sérieux de fuite" du spécialiste de la sûreté aérienne et qu'il estimait qu'une liberté surveillée n'était pas souhaitable. Le parquet doit aussi présenter les charges retenues contre le Français, afin de savoir s'il existe suffisamment d'éléments pour un procès. Sur ce point, Christophe Naudin devrait probablement être mis en examen.

Deux autres Français sont visés par des mandats d'arrêt dans cette affaire. Il s'agit du député européen Aymeric Chauprade et de son assistant parlementaire Pierre Malinowski. Ils sont aussi suspectés d'avoir participé à l'organisation de l'évasion des pilotes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air Cocaïne République dominicaine Drogue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants