1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : des femmes françaises montrent leur visage pour celles qui ne le peuvent plus
2 min de lecture

Afghanistan : des femmes françaises montrent leur visage pour celles qui ne le peuvent plus

Elles sont douze. Douze femmes françaises libres. Leurs portraits sont réunis dans un calendrier qui sera vendu à partir d’aujourd’hui au profit de l’Association Afghanistan Libre. Il est disponible sur le site HelloAsso. Ce document de 16 pages est un témoignage de solidarité entre les Françaises et les femmes et filles afghanes.

Le calendrier est disponible sur la plateforme Hello Asso
Le calendrier est disponible sur la plateforme Hello Asso
Crédit : Association Afghanistan Libre
Virginie Garin

"Je suis comme une tulipe dans le désert. Je meurs avant de m’ouvrir, et la brise du désert éparpille mes pétales". Dans le calendrier, ces douze femmes françaises posent à l’unisson avec ce "landai" : l’une des poésies que les femmes afghanes échangent au péril de leurs vies pour décrire leur quotidien d’emmurées vivantes. Leur objectif : être visibles au nom de ces invisibles et permettre à l’ONG d’occuper à nouveau le terrain par des "moyens discrets".

Créée en 1996, peu de temps avant le premier régime taliban, Afghanistan Libre a déjà accompagné plus de 300.000 filles et femmes. Et l’ONG compte continuer à agir sur le terrain. Pour Chékéba Hachemi, sa présidente, "cette somme sera la bienvenue pour répondre à des avances de salaires pour les défenseurs des droits des femmes employés par Afghanistan Libre qui ne peuvent plus travailler. Une deuxième urgence est de continuer à payer les enseignants de nos écoles qui sont fermées depuis août pour des raisons de sécurité. Enfin, dès que la situation le permettra, nous souhaitons venir en aide aux 500.000 personnes déplacées à Kaboul en provenance des provinces touchées par les combats, en majorité des femmes et des enfants entièrement laissés-pour-compte".

Aux côtés d’Alexia Laroche-Joubert, productrice TV ; Pauline Déroulède, championne de tennis fauteuil ; Julia Minkowski, avocate pénaliste et autrice, il y a encore d’autres indignées. Elles agissent en tant que femme mais aussi médecin pour Ghada Hatem, gynécologue obstétricienne, fondatrice de la maison des femmes de Saint-Denis ; entrepreneuse pour Audrey Bourolleau, créatrice d’Hectar ; enseignante, pour Annabelle Horte, professeur agrégée de lettres ; journaliste radio pour Virginie Garin ; cheffe cuisinière pour Mélanie Serre. D’autres encore sont artistes, comme la chanteuse Awa Ly ou l’illustratrice Camille Witt. Enfin l’une d’elles, Sophie Eberlé, est une Gazelle, qui court le Rallye du même nom et s’engage pour que "les Afghanes soient libres d’apprendre à conduire et de piloter leur vie".
 
Le calendrier est disponible sur la plateforme Hello Asso

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/