2 min de lecture Attentat suicide

Afghanistan : attentat-suicide au QG de la police de Kaboul

Un policier a été tué et au moins six personnes ont été blessées dans une attaque perpétrée par des talibans au cœur des locaux de la police.

Des policiers afghans montent la garde devant le siège des forces armées à Kaboul après un attentat-suicide, dimanche 9 novembre 2014
Des policiers afghans montent la garde devant le siège des forces armées à Kaboul après un attentat-suicide, dimanche 9 novembre 2014 Crédit : AFP / SHAH MARAI
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les locaux de la police de Kaboul, en plein centre de la capitale afghane, ont été la cible d'une attaque perpétrée par des talibans, dans la matinée de ce dimanche 9 novembre. "Un des meilleurs officiers et secrétaire général Yassin Khan a été tué, et six autres personnes ont été blessées", a indiqué le chef de la police, le général Zahir Zahir.

"C'était un kamikaze portant un uniforme de la police. Lorsqu'on l'a arrêté alors qu'il essayait d'entrer dans la pièce où j'étais, et il a fait exploser sa charge", a-t-il précisé. 

Une enquête était en cours pour savoir comment l'homme avait pu entrer dans le QG de la police. L'attentat, entendu dans tout le centre de Kaboul, a été rapidement revendiqué par les talibans sur leur compte Twitter, comme à leur habitude.

Les talibans revendiquent l'action via Twitter

"Ce matin vers 9 heures, une attaque conduite par un martyr contre l'ennemi a eu lieu. Beaucoup d'entre eux ont été tués", a écrit le porte-parole des talibans Zabiullah Mujahid. Les talibans surestiment souvent le nombre de victimes lorsqu'ils revendiquent des attentats.

À lire aussi
Usman Khan, l'assaillant de l'attaque à Londres, le 29 novembre Londres
Attentat de Londres : Usman Khan voulait suivre des séances de déradicalisation

Une première explosion avait eu lieu plus tôt dans la matinée dans un autre quartier de la capitale, sans faire de victimes. Cet attentat a également été revendiqué par les insurgés.

Accord de sécurité avec les USA

Le dernier attentat d'ampleur à Kaboul remonte au 21 octobre lorsque qu'une bombe actionnée à distance contre un bus de l'armée afghane avait fait quatre morts. Les insurgés talibans, qui dénoncent le gouvernement afghan comme inféodé aux Américains, poursuivent leur politique d'attentats visant des symboles de l'État afghan et les forces de sécurité.

Ils dénoncent en particulier la signature par le nouveau président Ashraf Ghani d'un accord de sécurité bilatéral avec Washington puis avec l'Otan, qui va permettre la maintien en 2015 de quelque 12.500 soldats étrangers en Afghanistan, après le départ des troupe de combat de l'Otan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat suicide Afghanistan Asie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants