1 min de lecture Justice

Affaire Harvey Weinstein : l'avocat du producteur demande l'abandon des poursuites

Ben Brafman, l'avocat de l'ancien producteur de cinéma, accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles, plaide pour l'abandon des poursuites contre son client.

harvey Weinstein à la Cour suprême de New York, le 11 octobre 2018
harvey Weinstein à la Cour suprême de New York, le 11 octobre 2018 Crédit : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

C'est une audience déterminante pour Harvey Weinstein, qui risque la perpétuité. Défense et accusation se retrouveront devant le juge de Manhattan, jeudi dans la matinée. L'avocat de l'ancien producteur de cinéma, Ben Brafman plaidera pour l'abandon des poursuites.

Harvey Weinstein, cible numéro 1 du mouvement #MeToo est accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles par plus de 80 femmes, dont Angelina Jolie ou Ashley Judd. L'ex-producteur, devenu l'incarnation des abus perpétrés impunément par des hommes de pouvoir a été inculpé en mai puis juillet pour des fellations forcées en 2004 et 2006 et pour viol en 2013, sur trois femmes différentes.

Ben Brafman qui assure sa défense, a obtenu l'abandon d'un des six chefs d'inculpation. L'avocat, parmi les plus aguerris du barreau new-yorkais, avait déjà défendu Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Sofitel en 2011, où il avait réussi à faire abandonner les charges de l'accusation.

Plusieurs erreurs d'un détective

Il est apparu qu'un détective chargé de l'enquête avait caché aux procureurs un témoignage contredisant le récit d'une des supposées victimes de Harvey Weinstein. M.Brafman fait donc valoir d'autres erreurs du détective, Nicholas DiGaudio.

À lire aussi
Satoshi Uematsu, le 27 juillet 2016, au lendemain de la tuerie dont il es accusé justice
Japon : accusé d'avoir tué 19 handicapés mentaux, la peine de mort requise

Celui-ci aurait notamment suggéré à une autre accusatrice, d'effacer de son téléphone portable, de très affectueux messages envoyés à l'ancien producteur après son agression supposée. Autant d'erreurs qui ont "irréparablement entaché" tout l'acte d'accusation, selon l'avocat.

Mais les procureurs rejettent ces arguments. Selon Bennett Gershman, professeur à l'université Pace, ces derniers ont renoncé à poursuivre les accusations d'une des victimes, pour éviter une "contamination" des autres chefs d'inculpation. Pour cet ex-procureur, le parquet dispose toujours, d'un dossier "solide" avec les deux accusatrices restantes et il ne fait "aucun doute" que le juge maintiendra les poursuites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression sexuelle Harvey Weinstein
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants