1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. 70 ans après, le Japon commémore le bombardement nucléaire d'Hiroshima
1 min de lecture

70 ans après, le Japon commémore le bombardement nucléaire d'Hiroshima

EN IMAGES - Le 6 août 1945, les États-Unis larguaient la première bombe atomique de l'Histoire, détruisant presque entièrement la ville japonaise et tuant sur le coup environ 70.000 personnes.

Au mémorial pour la Paix d'Hiroshima, des milliers de personnes se sont recueillies en silence
Au mémorial pour la Paix d'Hiroshima, des milliers de personnes se sont recueillies en silence
Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
Au mémorial pour la Paix d'Hiroshima, des milliers de personnes se sont recueillies en silence
Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, devant le cénotaphe du mémorial
Les familles des victimes de la bombe A ont déposé des gerbes de fleurs
Dès la nuit, des dizaines de personnes ont allumé des bougies en mémoire des victimes
Une femme prie devant le monument
Un lâcher de colombes a également eu lieu
Le Dôme de Genbaku, construit en briques, est l'un des seuls bâtiments à avoir en partie résisté à la bombe
Des enfants ont également rendu hommage aux victimes du bombardement
De très nombreux Japonais et étrangers étaient présents au Parc du mémorial pour la Paix
Dans la foule des très nombreux représentants de pays étrangers, l'ambassadrice américaine au Japon, la fille John Fitzgerald et Jacqueline Kennedy, Caroline
Au mémorial pour la Paix d'Hiroshima, des milliers de personnes se sont recueillies en silence Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, devant le cénotaphe du mémorial Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Les familles des victimes de la bombe A ont déposé des gerbes de fleurs Crédits : JIJI PRESS / AFP
Dès la nuit, des dizaines de personnes ont allumé des bougies en mémoire des victimes Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Une femme prie devant le monument Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Un lâcher de colombes a également eu lieu Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Le Dôme de Genbaku, construit en briques, est l'un des seuls bâtiments à avoir en partie résisté à la bombe Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Des enfants ont également rendu hommage aux victimes du bombardement Crédits : JIJI PRESS / AFP
De très nombreux Japonais et étrangers étaient présents au Parc du mémorial pour la Paix Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
Dans la foule des très nombreux représentants de pays étrangers, l'ambassadrice américaine au Japon, la fille John Fitzgerald et Jacqueline Kennedy, Caroline Crédits : KAZUHIRO NOGI / AFP
1/1
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Il était précisément 8h15 à Hiroshima, 1h15 du matin en France, quand les cloches de la ville ont résonné. 70 ans après le largage d'une bombe atomique sur la ville japonaise, le pays commémorait ce 6 août les dizaine de milliers de victimes de l'expédition américaine. Au Parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima, ils étaient des dizaines de milliers à s'être rassemblés pour une émouvante cérémonie . 

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a notamment prononcé un discours face à une foule où se trouvaient des représentants d'une centaine de pays, un record. "En tant que seul pays frappé par l'arme atomique nous avons pour mission de créer un monde sans arme nucléaire", a déclaré le chef du gouvernement, avant d'évoquer la responsabilité de son pays "de faire comprendre l'inhumanité" de telles armes. Shinzo Abe a conclu en expliquant qu'il déposerait prochainement à l'Assemblée générale de l'ONU une résolution destinée à abolir l'arme nucléaire.

140.000 morts à Hiroshima

Après que des familles de victimes de la bombe A et des enfants de la ville ont déposé des gerbes au pied du cénotaphe, un lâcher de colombes et une minute de silence ont notamment eu lieu. Très tôt avant la cérémonie, déjà, des centaines de personnes s'étaient pressées face au monument pour allumer des bougies et se recueillir en hommage aux victimes. 

En 1945, on estime que 70.000 personnes ont perdu la vie instantanément au moment de l'explosion de la bombe, qui a détruit la quasi-totalité de la ville de Hiroshima. À cause de l’irradiation et des blessures subies au moment, le bilan s'établit même à 140.000 morts quelques mois après le drame. Trois jours après le largage de "Little Boy", les Américains avaient récidivé à Nagasaki, faisant cette fois un total de 70.000 victimes et poussant le Japon à capituler moins d'un mois plus tard, le 2 septembre 1945. 

Le double bombardement du Japon par les États-Unis
Le double bombardement du Japon par les États-Unis
Crédit : A.LEUNG/J.SAEKI, JMC/SIM / AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/