1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. 53 ans après l'avoir perdue, un homme récupère sa chevalière
1 min de lecture

53 ans après l'avoir perdue, un homme récupère sa chevalière

La bague avait une signification toute particulière pour son propriétaire William Albright, puisque c'était celle de la prestigieuse académie militaire de West Point.

53 ans après l'avoir perdue, on lui rapporte sa chevalière à 1.000 kilomètres de là
53 ans après l'avoir perdue, on lui rapporte sa chevalière à 1.000 kilomètres de là
Crédit : Capture d'écran USA Today
53 ans après l'avoir perdue, un homme récupère sa chevalière
01:29
53 ans après l'avoir perdue, il retrouve sa chevalière à 1.000 kilomètres de là
01:30
Jean-Alphonse Richard

Nous sommes aux États-Unis où une précieuse bague - et quelle bague - refait surface un demi-siècle après sa disparition. Refait surface est bien le terme puisque c'est en nageant dans la piscine d'un hôtel de l'Iowa, au cours de l'été 1964, que William Albright a perdu sa chevalière. 

Pas n'importe laquelle puisque c'était la bague de son école : la prestigieuse académie militaire de West Point qui forme les meilleurs soldats du pays.

Albright servira ensuite au Vietnam, puis terminera sa carrière au secrétariat de la Défense. Il va rechercher sa bague, en vain, puis presque l'oublier.

Perdue, à jamais, jusqu'en mai 2016, où un ouvrier la retrouve, abîmée, méconnaissable, sur un chantier, où se dressait un ancien hôtel.

À lire aussi

Il va la montrer à un ami, Greg Mayer, qui est tout de suite intrigué par une date, 1954, et des motifs très particuliers. Six mois d'enquête sur internet et dans des bibliothèques le mènent à West Point, promotion 54, puis à ses survivants, jusqu'à William Albright, 86 ans, retraité en Virginie. Il va tout d'abord lui raccrocher au nez, croyant dans un premier temps à une plaisanterie.

Il vient tout juste de remettre la bague à son doigt, un peu plus de 53 ans après l'avoir perdue. Ne désespérez jamais, les diamants sont éternels.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/