2 min de lecture Stars

Qui sont les party crashers, ces personnes qui s'incrustent dans les soirées VIP ?

Ils ne sont pas invités et pourtant, rien ne les arrête pour accéder aux soirées les plus VIP. On les appelle les party crashers, hôtes inopportuns en français et leurs techniques sont bien rodées.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
La Revue de Presse du 07 février 2020 Crédit Image : ROBYN BECK / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Marie Gingault

Des soirées VIP, il y en a plein en ce moment à Los Angeles. D'ailleurs dimanche soir se tient la cérémonie des Oscars et tout ce qui va avec : avant soirée, après-soirées. Et quand ces stars sont de sortie c'est l'effervescence. Effervescence aussi pour une étrange communauté de l'ombre : les party crashers

Ces hôtes inopportuns en français, ont pour principal loisir de s'incruster dans les soirées où ils ne sont pas invités. Ils sont une vingtaine environ à Los Angeles, dont un ancien agent des services secrets israéliens. C'est une sorte de monde parallèle, une sous culture avec ses techniques bien rodées.

Pour trouver les soirées, la géolocalisation via Instagram est précieuse. Evidemment, il faut être bien renseigné : y a-t-il un passage de service, quel est le nom du portier, du traiteur, la couleur du bracelet donné à l’entrée. Mais nos crasheurs sont plus malins que ça et possèdent des sacs remplis de bracelets colorés pour parer à toute éventualité. Ils ont aussi des costumes d’agents de livraison, des tenues de serveurs, des chaises roulantes pliables, des badges de parking, des tampons à encre ultraviolet.

Certains ont même un ordinateur et une machine à laminer, connectés dans leur voiture. Avec ça, il suffit de leur envoyer une photo de l'intérieur de la soirée et ils vous fabriquent une invitation. Naturellement, ils maîtrisent tous parfaitement l’art de lire une liste d’invités à l’envers pour emprunter un nom.

À lire aussi
Un surveillant pénitentiaire dans une prison (illustration). États-Unis
Une Américaine condamnée pour meurtre libérée après le soutien de stars

Avec la reconnaissance faciale et les billets à code barre, les choses se compliquent mais les crasheurs n'hésitent pas à être des plus inventifs. Dans l'esprit "plus c'est gros plus ça passe" une femme qui avait loué un cochon a expliqué que c'était l'acteur du film Babe et a pu entrer dans la soirée sans difficultés. 

Qui sont ces crasheurs ?

Parmi ces crasheurs il y a celui qui est obsédé par les sacs cadeaux remis en fin d’événements, celui qui dévalise les buffets et remplit des petits sacs plastiques qu’il cache ensuite sous son manteau celui-là est par ailleurs surnommé le bonhomme Michelin.
Les chasseurs de selfies sont finalement assez rares parmi les crasheurs, l'idée étant plutôt de transgresser les règles.

Le point commun de tous ces doux-dingues, c'est l'adrénaline. Ils pratiquent l'incruste comme un sport, ils ont confiance en eux, sont bons acteurs, aiment se faire peur mais ils n'ont pas peur de se faire refouler. Ils sont absolument sans gêne, âmes sensibles s'abstenir : dans certaines soirées, il y a des tireurs d'élite sur les toits. 

Un article passionnant est à lire dans le supplément tendances de l'Obs, qui a recueilli les confidences d'un ancien party crasher. Il vient de sortir un livre intitulé Uninvited, soit : pas invité. Son plus grand fait d'arme : avoir infiltré la pré-soirée des Oscars, au Beverly Hills Hotel. Mais ça a aussi été la trouille de sa vie: "J’ai cru reconnaître mon chef alors je lui ai tapé sur l’épaule. Pas de chance, c’était Clint Eastwood".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Stars Fêtes Privé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants