1 min de lecture Danse

Italie : comment une danseuse est passée de la rue à l'opéra

Miriam n'a que huit ans mais sa passion pour la danse et son obstination l'ont poussée jusqu'au Teatro di San Carlo, à Naples, où une bourse d'études lui a été offerte.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Italie : comment une danseuse est passée de la rue à l'opéra Crédit Image : LUIS ROBAYO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anne Le Nir édité par Nicolas Barreiro

Naples tient son Billy Eliott local. Miriam, âgée de huit ans, a enchanté pendant des mois les passants de la galerie Umberto de Naples, l'école de danse qu'elle fréquentait étant fermée en raison de la Covid. C'est alors dans cette galerie marchande qu'elle a cultivé sa passion artistique.

Silhouette fluide, visage angélique, couverte d'un masque multicolore, cheveux bruns coiffés en chignon serré, les mains gantées et les pieds chaussés de baskets, la jeune fillette impressionne par ses chorégraphies

Les professeurs de danse classique l'ont remarquée et lui ont proposé d'intégrer l'académie du théâtre-opéra San Carlo. Malheureusement pour cette famille napolitaine très modeste, les frais d'inscription étaient trop élevés

Par chance, Stéphane Lissner, récemment nommé à la tête du prestigieux Teatro di San Carlo, a vu les prouesses de Miriam. Il lui a alors proposé une bourse d'étude. La porte des rêves s'est finalement ouverte pour la danseuse de huit ans, devenue un symbole de résistance pour les Italiens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Danse Opéra Ballet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants