1 min de lecture Chicago

États-Unis : effrayé par l'épidémie, un homme se cache 3 mois dans un aéroport

Âgé de 36 ans, Aditya Singh a été interpellé samedi 16 janvier. Il est poursuivi pour "intrusion dans une zone réservée" et "vol".

L'aéroport de Chicago dans l'Illinois (illustration).
L'aéroport de Chicago dans l'Illinois (illustration). Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Terrorisé par la pandémie de coronavirus, un homme s'est caché pendant trois mois dans l'aéroport de Chicago. Âgé de 36 ans, l'homme a expliqué aux autorités avoir eu trop peur du virus pour rentrer chez lui. 

Aditya Singh a été interpellé ce samedi 16 janvier à Chicago, dans l'Illinois. Depuis trois mois, l'homme vivait dans une zone sécurisée de l'aéroport O'Hare, sixième aéroport mondial en termes de passagers, rapporte le Chicago Tribune

Ce sont deux employés de United Airlines qui ont donné l'alerte à la police après avoir repéré l'homme avec un badge ne lui appartenant pas. En effet, ce dernier avait été déclaré perdu par son propriétaire le 26 octobre dernier. Après avoir été arrêté par les policiers, Aditya Singh leur a expliqué qu'il était trop effrayé par le coronavirus pour rentrer dans la colocation qu'il partageait dans une banlieue de Los Angeles. Il a également indiqué vivre dans l'aéroport depuis le 19 octobre, et s'être nourri uniquement de ce que les passagers voulaient bien lui offrir. 

L'homme est poursuivi pour "intrusion dans une zone réservée" et "vol", son procès se tiendra le 27 janvier prochain. Son casier judiciaire étant vierge, Aditya Singh pourra être relâché avant cette date s'il paye sa caution de 1.000 dollars. Il lui est toutefois interdit de revenir dans l'aéroport O'Hare.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chicago États-Unis Insolite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants