1 min de lecture François Hollande

Hollande : "La République a une dette à l'égard des soldats musulmans"

Le chef de l'État a rendu hommage, ce mardi, aux près de 85.000 soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales.

Le président de la République, François Hollande, lors de son discours à la communauté asiatique, ce lundi 17 février 2014 (Archives).
Le président de la République, François Hollande, lors de son discours à la communauté asiatique, ce lundi 17 février 2014 (Archives). Crédit : AFP / JOHN SCHULTS
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"La France n'oubliera jamais le prix du sang versé", a déclaré le président de la République, ce mardi 18 février, en inaugurant un monument à la mémoire des soldats musulmans dans l'enceinte de la Grande mosquée de Paris. Un événement qui marque la première visite du chef de l'État dans un lieu de culte musulman depuis son élection en mai 2012.

Cet hommage "s'adresse à leurs descendants pour qu'ils soient fiers de leurs parents et conscients que la République a une dette à leur égard", a-t-il ajouté. "A celles et ceux qui s'interrogent sur leur destin, leur place et même parfois sur leur identité, aux descendants de ces soldats, je dis ma gratitude."

Lutter contre les discriminations

François Hollande s'est également adressé à "toute la communauté nationale", soulignant que l'islam de France "porte un message d'ouverture" et est "parfaitement compatible avec les valeurs de la République". "Cet hommage est un appel au respect" des morts, mais aussi "des vivants", a-t-il dit. Il nous appelle à "lutter farouchement contre les discriminations, les inégalités et le racisme, et à être intraitables à l'égard des paroles et des actes antimusulmans."

"Jamais personne ne doit être menacé ou agressé pour ses croyances", a-t-il martelé. Le président français a dévoilé deux plaques recensant les unités musulmanes engagées dans les deux conflits mondiaux, aux cotés desquelles sera prochainement placée une borne interactive avec le nom de tous les soldats musulmans tombés sur le champ de bataille.

À lire aussi
L'ancien président de la République à la cérémonie d'hommage pour le résistant Daniel Cordier aux Invalides, le 26 novembre 2020. François Hollande
Loi sécurité globale : François Hollande demande le retrait du texte controversé, pour "l'honneur"

Quelque 600.000 soldats des troupes coloniales participèrent à la Grande guerre, de 1914 à 1918 et environ 70.000 musulmans y ont perdu la vie, selon une estimation du ministère de la défense en 2010. La Grande mosquée avait d'ailleurs été construite entre 1922 et 1926 pour leur rendre hommage. De 1940 à 1945, plus de 16.600 soldats musulmans d'Afrique du Nord furent tués ou portés disparus, ainsi que des milliers de combattants d'Afrique subsaharienne, comme les tirailleurs sénégalais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Info Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants