2 min de lecture Alain Resnais

François Hollande assiste à l'avant-première du dernier film d'Alain Resnais

Le président a rendu hommage au créateur récemment disparu, qui a "éclairé le cinéma français pendant un demi-siècle".

François Hollande a assisté lundi soir à l'avant-première de "Aimer, boire, chanter".
François Hollande a assisté lundi soir à l'avant-première de "Aimer, boire, chanter". Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Absent aux obsèques, François Hollande s'est rattrapé en assistant à l'avant-première de Aimer, boire, chanter. La projection du dernier film d'Alain Resnais a réuni un parterre de célébrités. Jean-Michel Ribes, Sandrine Kiberlain, le producteur Jean-Louis Livi, André Dussolier, le délégué général du festival de Cannes Thierry Frémaux - qui ont pour la plupart assisté aux funérailles du cinéaste dans la matinée du lundi 10 mars - se sont retrouvés le soir sur le tapis rouge de l'avant-première.

Quelques hommes politiques ont fait le déplacement, dont Jean-Marc Ayrault, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti - tous deux également présents à la cérémonie religieuse - et son prédécesseur Frédéric Mitterrand.

Malgré son impossibilité d'assister aux funérailles, François Hollande a tenu à être présent  "auprès de ses proches, Sabine Azéma (l'épouse de Alain Resnais), ses amis, actrices et acteurs" pour saluer "une œuvre commencée très tôt, au lendemain de la guerre" et "pas achevée, puisque ce soir c'est une avant-première".

Des oeuvres très fortes

 Alain Resnais, mort le 1er mars à 91 ans, a été "un auteur extrêmement prolixe et divers, capable de faire des documentaires comme Nuit et Brouillard,  sa première réalisation, des œuvres très fortes comme Hiroshima mon amour (...) et ensuite de la légèreté dans la chanson, dans la comédie, mais aussi des films engagés, des films politiques", a dit le chef de l’État.

À lire aussi
L'actrice française Sabine Azema (à droite) suit le cercueil de son mari Alain Resnais Alain Resnais
Alain Resnais réunit le monde du cinéma à ses obsèques

"Pour toutes ces raisons, il a éclairé le cinéma français pendant un demi siècle", a affirmé François Hollande. Comme on lui demandait si Aimer, boire et chanter - titre du dernier film du cinéaste - était une belle philosophie, le président de la République a répondu : "Oui, mais cela ne suffit pas, sinon on ne peut pas mettre le pays en état de régler les questions économiques". "Il faut travailler. Mais il faut aussi ces moments-là, la vie, c'est aussi ce qui permet d'avoir du bonheur."

Récompensé au festival de Berlin

La mort du cinéaste est intervenue quelques jours seulement après une ultime récompense au Festival de Berlin où son dernier film Aimer, boire et chanter a reçu le prix Alfred Bauer, attribué en mémoire du fondateur du festival "pour un film qui ouvre de nouvelles perspectives". Le long-métrage résume l'éclectisme d'Alain Resnais en cassant les barrières entre cinéma, théâtre, et bande dessinée,

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Resnais François Hollande Jean-Marc Ayrault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants