1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. VIDÉO - Christian Menanteau : "Le très haut débit au cœur de la bataille des opérateurs téléphoniques"
2 min de lecture

VIDÉO - Christian Menanteau : "Le très haut débit au cœur de la bataille des opérateurs téléphoniques"

POINT DE VUE - Christian Menanteau, éditorialiste économique de "RTL", livre son ressenti face à la mise en place d'une bataille pour le très haut débit, qui confronte les quatre opérateurs de téléphonie mobile en France.

Christian Menanteau
Christian Menanteau
Crédit : RTL.fr
VIDÉO - Christian Menanteau : "Le très haut débit au cœur de la bataille des opérateurs téléphoniques"
02:08
Aurore Hautbois

Face à la mise en vente de SFR par Vivendi et le développement du très haut débit et de sa fibre optique, une réelle bataille se déroule entre les quatre pontes des télécommunications en France.

Christian Menanteau, éditorialiste économique pour RTL, livre son avis sur la situation de ces opérateurs : "Orange, un peu sur la touche en ce moment, Bouygues veut manger SFR, Free qui veut ramasser toutes les belles miettes et un challenger qui s'appelle Numericable".

La rédaction vous recommande

Selon le journaliste, les opérateurs ne peuvent pas investir dans la fibre optique : "Avec le mobile, les tarifs sont tellement bas en France qu'ils ne gagnent pas assez d'argent pour investir dans les industries du futur, dans la fibre optique". Pourtant, le gouvernement a été assez clair en affirmant qu'une promesse avait été faite aux consommateurs, aux entreprises, aux particuliers pour la mise en place du très haut débit. Face au manque d'argent de l'État, les opérateurs doivent investir.

Garantir l'avenir du très haut débit

Devant ce constat, les opérateurs sont d'accord pour payer, mais à condition de se regrouper "afin que la compétition soit moins dure", explique Christian Menanteau. Ainsi, Bouygues se propose de racheter SFR, Free approuve dans le but de récupérer toutes les antennes de Bouygues et Numericable, s'estimant capable de relever la tâche, entre en compétition avec Bouygues pour le rachat de l'opérateur.

À lire aussi

Une réelle bataille qui n'est pas celle de la téléphonie, des factures ou de la sauvegarde de l'emploi mais celle de la fibre optique. Pour l'éditorialiste, "il est question de garantir l'avenir du plan très haut débit en France", affirme-t-il.

Dans cette compétition pour le rachat de SFR, Bouygues gagne des points puisque son PDG a envoyé une lettre à Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, assurant une garantie des prix, de l'emploi, des investissements et de la mise en place du très haut débit : "300 millions d'euros tous les ans" explique l'éditorialiste. "On va voir le résultat des courses dans les semaines qui viennent", termine Christian Menanteau.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/