2 min de lecture Jeux vidéo

Ubisoft va ouvrir un parc d'attractions en Malaisie

REPLAY - ÉDITO - Le champion français des jeux vidéo, créateur de "Lapins crétins", se lance dans de nouvelles aventures. Ses héros passent du virtuel au réel, et ce à plus de 10.000 kilomètres de Paris.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Ubisoft va ouvrir un parc d'attractions en Malaisie Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Loïc Farge
Loïc Farge
Journaliste RTL

C’est un virage surprenant et intéressant que propose Ubisoft. Il est intéressant par le concept. Le studio créateur des Lapins Crétins, mais aussi de Assassin’s Creed, de Just Dance ou de Rayman, va faire basculer ses héros des machines et des réseaux  vers le monde réel. L’éditeur, dont le siège est à Paris et les studios de création au Canada, va lancer son premier parc d’attractions autour des vedettes virtuelles de toute cette petite famille. Ubisoft, dont la croissance est en hausse constante depuis quinze ans, est aujourd'hui l’un des trois principaux acteurs mondiaux de cette industrie.

L'éditeur tente sa chance en Asie

Cette activité culturelle majeure génère 80 milliards d'euros de chiffre d’affaires annuel dans le monde. Par comparaison, l’industrie musicale, par exemple, ne pèse que 50 milliards d'euros. L’entreprise a déjà fait un galop d’essai au Futuroscope de Poitiers avec un manège intitulé "Lapins Crétins - La machine à remonter le temps". Un essai remarqué : cette attraction a récemment été élue meilleure attraction du monde par les professionnels du secteur.

Ce virage est aussi surprenant par sa localisation. Car ce projet ne sera pas implanté en France, ni même en Europe. Le jeu virtuel est une des industries les plus mondialisée. L’éditeur français tente donc sa chance en Asie. Il va s’implanter à Kuala Lumpur, au cœur de la capitale Malaisienne. D'abord, parce qu’il y a trouvé un partenaire industriel puissant.

Ensuite, parce que ce pays est la deuxième destination touristique de la zone Asie du Sud-Est, notamment grâce aux célèbres tours jumelles de la compagnie pétrolière Petronas, les plus hautes du monde. Enfin, il s’agit de tirer le meilleur parti de la culture des Asiatiques dans ce domaine et de leur engouement  pour les jeux virtuels.
Autant de paramètres difficiles à réunir dans la vieille Europe qui, par ailleurs, est déjà riche en grands parcs d’attractions thématiques. Sauf incident, ce projet qui n’a pas encore de nom sera inauguré dans quatre ans.

La concurrence se durcit

À lire aussi
La PlayStation 5 promet de faire entrer le jeu vidéo dans une nouvelle ère Connecté
PlayStation 5 : "Ça commence comme un passe-temps, puis ça devient une manière de vivre"

Ubisoft, c'est 1,5 milliard d'euros de chiffre d’affaires. Mais si les "gamers" sont de plus en plus nombreux, la concurrence se durcit. De jeunes PME indépendantes, très créatives, peuvent très vite bousculer la hiérarchie. Les ténors américains et japonais disposent d’outils marketing planétaires et de l’appui d’Hollywood. Il est donc indispensable pour Ubisoft de se diversifier. Et sans trop tarder.

Le géant nippon Nintendo vient de signer un partenariat avec l’Américain Universal Park. Il est clair que dans un temps très proche, nos loisirs mixeront de plus en plus des univers virtuels et des activités réelles. C’est ce gros marché d’avenir que vise l’entreprise parisienne.

La note du jour

13/20 à Saint Gobain. L'entreprise fête cette année ses 350 ans d'existence. Elle est dans le paysage français depuis Colbert. Pour célébrer l'événement, la Poste va émettre un timbre à son nom.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Loisirs Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants