1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Didier Leroy, vice-président exécutif de Toyota était l'invité de Bernard Poirette
1 min de lecture

Didier Leroy, vice-président exécutif de Toyota était l'invité de Bernard Poirette

REPLAY - Présent chez le plus gros constructeur automobile depuis 1998, Didier Leroy est devenu le premier étranger à être nommé vice-président exécutif.

Didier Leroy
Didier Leroy
L'invité RTL du week-end du 15 mars 2015
06:19
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Nommé vice-président exécutif de Toyota le 4 mars dernier, Didier Leroy affirme avoir eu des "discussions un peu sévères" lors de son arrivée à ce nouveau poste. La raison ? Les vacances scolaires. "Ma femme est prof, à partir de ce moment-là même si mes enfants sont grands aujourd'hui, je prends des périodes de vacances pendant les vacances scolaires. Donc on a eu quelques discussions un peu sévères au début quand j'ai commencé", a-t-il expliqué. 

Loin des pratiques et des habitudes japonaises, le Français a finalement eu raison. "Je ne me suis pas écrasé simplement sous le prétexte qu'ils voulaient que je respecte un certain nombre de règles. On est parti du principe que je prends les mêmes vacances que n'importe quelle autre personne qui aujourd'hui travaille en France ou en Europe", a-t-il détaillé. 

Notre objectif n'est pas de copier le Japon mais de faire comprendre et d'assimiler les différentes méthodologies

Didier Leroy

À 57 ans, Didier Leroy n'a cessé de gravir les échelons depuis son arrivée, en 1998, chez Toyota. Il est surtout le premier étranger à obtenir ce poste de vice-président exécutif chez le premier constructeur mondial. "C'est quelque chose qui se construit étape par étape et c'est quelque chose sur lequel Toyota m'a bien préparé", s'est réjoui le Français. Une belle réponse à ceux qui le mettaient en garde contre l'idée d'entrer dans une société japonaise le prévenant qu'il n'aurait "jamais de promotion". "Il faut gagner ses galons et ensuite vous respectez vos engagements et vous obtenez des résultats", a-t-il résumé avant de prendre ses fonctions début avril avec un point d'orgue "donner confiance à l'équipe" car "notre objectif n'est pas de copier le Japon mais de faire comprendre et d'assimiler les différentes méthodologies"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/