1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Thomas Fabius entendu par les juges pour s'expliquer sur son train de vie
2 min de lecture

Thomas Fabius entendu par les juges pour s'expliquer sur son train de vie

Thomas Fabius a été convoqué dans le cadre de l'information judiciaire ouverte par le parquet de Paris en 2013 pour faux, escroquerie et blanchiment.

Thomas Fabius le 1er juin 2011 au tribunal de grande instance de Paris (archive).
Thomas Fabius le 1er juin 2011 au tribunal de grande instance de Paris (archive).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Eléanor Douet & AFP

Thomas Fabius a été entendu pendant plusieurs heures vendredi 29 janvier par un juge d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen. La justice s'intéresse au train de vie du fils du ministre des Affaires étrangères, client assidu des casinos. Thomas Fabius, 34 ans, a été convoqué dans le cadre de l'information judiciaire ouverte par le parquet de Paris en 2013 pour faux, escroquerie et blanchiment, ont indiqué des sources proches du dossier à l'AFP. Sollicité, son avocat Cyril Bonan n'a pas précisé s'il avait été mis en examen ou pas à l'issue de son audition.

Les magistrats du pôle financier, René Cros et Roger Le Loire, s'intéressent à d'importants mouvements de fonds qui pourraient avoir transité sur ses comptes. Ils enquêtent aussi sur les conditions d'acquisition en 2012 d'un appartement de près de 300 m2, situé boulevard Saint-Germain en plein cœur de Paris, pour 7 millions d'euros. Cette transaction avait fait l'objet d'un signalement à la cellule anti-blanchiment de Bercy : Tracfin

Une enquête débutée en 2011

Le fils du ministre des Affaires étrangères, placé douze heures en garde à vue mi-décembre, avait assuré que ce bien avait été "en partie financé par des gains issus du jeu et en partie par un emprunt bancaire", selon une source proche du dossier. Mon client a "pu s'expliquer de manière complète et détaillée" et "déterminé à faire reconnaître son innocence et à mettre fin à quatre ans de mises en cause injustifiées", avait déclaré Me Bonan à l'issue de sa garde à vue. L'enquête avait démarré fin 2011 par une plainte de la Société Générale qui l'accusait d'avoir édité un faux mail alors qu'il se trouvait au Maroc. "D'après cette plainte, le courriel avait été prétendument rédigé par son conseiller bancaire et laissait croire à un casino marocain que Thomas Fabius allait être prochainement destinataire de 200.000 euros", selon une source proche de l'enquête. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

Bienvenue sur RTL

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fun Radio pour profiter du meilleur de la radio