1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. "SwissLeaks" : HSBC assure avoir "changé"
1 min de lecture

"SwissLeaks" : HSBC assure avoir "changé"

La filiale suisse de la banque britannique HSBC, accusée d'avoir mis en place un système de fraude fiscale, assure avoir "changé".

Une banque HSBC à la Défense, à Paris (image d'illustration)
Une banque HSBC à la Défense, à Paris (image d'illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La filiale suisse de la banque britannique HSBC a assuré lundi avoir "changé", après les "manquements constatés en 2007", selon un communiqué.

"HSBC (Suisse) a entamé une transformation radicale en 2008 pour empêcher que ses services soient utilisés pour frauder le fisc ou blanchir l'argent sale", a indiqué le directeur général de cette filiale, M. Franco Morra, dans ce communiqué.

Des comptes fermés et des contrôles internes renforcés

Selon la banque, une "nouvelle direction a procédé à un examen en profondeur des affaires, ce qui inclut des fermetures de comptes de clients qui ne correspondaient pas aux standards élevés de la banque, et la mise en place d'un système très poussé de contrôle interne".

HSBC Suisse n'est pas intéressé à nouer des relations d'affaire avec des clients ou potentiels clients qui ne répondent pas à nos exigences en matière de criminalité financière

Franco Morra, directeur général de HSBC Suisse

HSBC Suisse "n'est pas intéressé à nouer des relations d'affaire avec des clients ou potentiels clients qui ne répondent pas à nos exigences en matière de criminalité financière", ajoute la banque. "Ces révélations concernant des pratiques du passé doivent rappeler que ce vieux modèle d'affaires de la banque privée suisse n'est plus acceptable", a conclu le directeur général.

À lire aussi

Selon des informations publiées lundi par plusieurs médias européens, et basées sur l'exploitation de fichiers bancaires volés à HSBC Suisse, quelque 180 milliards de dollars auraient transités sur des comptes de HSBC Genève, pour frauder le fisc, blanchir de l'argent sale ou financer le terrorisme international.

Baptisée "SwissLeaks", l'opération propose un voyage au coeur de l'évasion fiscale orchestrée par la filiale suisse de HSBC.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/