1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Sigfox, une start-up française très prometteuse
2 min de lecture

Sigfox, une start-up française très prometteuse

REPLAY / ÉDITO - Sigfox vient de réaliser une levée de fonds de 100 millions d'euros. Ce succès conforte sa place de leader mondial dans le secteur des objets connectés.

Sigfox, une start-up française très prometteuse
00:03:52
Sigfox, une start-up française très prometteuse
00:03:54

La France vit une révolution silencieuse fascinante : des pépites technologiques et commerciales sont en train d’éclore sur tout le territoire. Sigfox est assez exemplaire de cette mutation. Cette entreprise n’a que quatre ans. Forte de 80 collaborateurs, elle vise d’ores et déjà le premier rang mondial dans la mise en relation des objets connectés entre eux.

Ce n'est pas un marché de niche. Il y aura en 2020 près de 10 milliards d’objets connectés dans le monde (alarmes, vélos, compteurs d’énergie intelligents, dispositifs médicaux...). Sigfox qui veut tisser la toile de communication mondiale qui les reliera entre eux commercialise son service. Elle commercialise son service 1 euro par an et par objet.

Trois atouts

Sigfox a des chances de s’imposer. Cette nouvelle génération bénéfice de trois atouts.

1 - Elle n’a peur de personne. Il n'y a plus de complexe français. Leurs copains de promo ont réussit aux États-Unis. Ils se lancent depuis la France pour être des champions internationaux, et pas champions régionaux.
 
2 - Les nouvelles technologies, à l’exception des biotechechnologies, ce n’est pas l’aéronautique. Il n'y a pas besoin de beaucoup de capitaux. Nous somme dans un pays où les banquiers ignorent l’économie et où les marchés financiers leur sont quasiment inaccessibles. Là, ils peuvent enfin de se débrouiller sans eux.

À écouter aussi

3 - Si la France qui étouffe ses entreprises traditionnelles, elle possède paradoxalement depuis quelques années un éco-système très favorable aux jeunes pousses. Il y a plus de 100 fonds de capital-risque chez nous, contre 7 seulement en Allemagne. Nous sommes au deuxième rang derrière les États-Unis dans ce domaine. Nous disposons aussi, avec la Banque publique d'investissement, d'une machine très efficace pour guider leurs premiers pas.

Encore des faiblesses

Alors bien sûr il y a des freins. Nous ne sommes pas le pays enchanté de la start-up. Nos ingénieurs sont au top, mais nous avons un sérieux retard en marketing et en commercialisation.

Nous avons aussi trop peu de passerelles entre les grands groupes et ces nouveaux jeunes acteurs. C’est une grosse faiblesse du système français : nos champions du CAC 40 et de l’exportation sont des porte-avions qui, pour l’instant, ne portent pas grand-chose.

Nos champions du CAC 40 et de l’exportation sont des porte-avions qui ne portent pas grand-chose

Christian Menanteau

Nous sommes au top dans la maîtrise du Big Data et dans les objets connectés, où la "french touch" fait des ravages aux États-Unis. Nous sommes aussi très affutés dans les biotechnologies et dans la transition numérique des médias (Critéo, Tread...). Nous sommes aussi très bons dans le commerce en ligne avec Sarenza, Ventes Privées, Deezer ou Blablacar.

La liste est longue, car nous avons le plus important réseau d’incubateurs d’Europe. Nos jeunes créateurs d’entreprises y trouvent tous les fertilisants dont ils ont besoin pour démarrer. C'est prometteur pour l'avenir.

Le repère du jour

La France exporte désormais plus de vodka que de cognac. C'est la qualité du blé de Picardie qui fait la différence.

La note du jour

 12/20 à Fleur Pellerin. Le ministre de la Culture examine la possibilité de taxer le débit d'internet. Une façon habile de faire payer les très gros consommateurs comme Google qui échappent trop facilement à l'impôt.

RTL vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/