1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Sécu : la branche retraite s'améliore au détriment du chômage des seniors
2 min de lecture

Sécu : la branche retraite s'améliore au détriment du chômage des seniors

REPLAY - ÉDITO - La branche retraite de la Sécurité sociale pourrait être à l'équilibre l'année prochaine. Mais il y a une contrepartie de taille.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Sécu : la branche retraite s'améliore au détriment du chômage des seniors
02:46
François Lenglet & Loïc Farge

La branche retraite de la Sécurité sociale pourrait être à l'équilibre l'année prochaine. C'est un retournement remarquable, depuis le temps que les rapports s'accumulent pour pointer la succession des déficits et les projections démographiques inquiétantes. Ce retour à l'équilibre est la conséquence directe de la réforme de 2010, et en particulier d'une mesure extrêmement puissante, le relèvement de deux ans de l'âge de la retraite (à 62 ans) qui joue deux fois. "À l'aller", parce que les salariés cotisent plus longtemps ; et "au retour", parce que s'ils n'ont pas leurs trimestres, les retraites servies sont plus faibles. Cette double économie faite par le budget de la Sécu est donc bien sûr un manque à gagner pour les retraités français.La dernière réforme de 2014 a joué de façon légèrement positive, avec l'augmentation des cotisations. Elle prévoit à terme des décaissements supplémentaires, avec les départs à la retraite anticipée pour raison de carrière longue, c'est-à-dire pour les salariés qui ont commencé à travailler très tôt. C'est une mesure juste socialement, mais coûteuse.

Les seniors, s'ils ne sont pas à la retraite, sont souvent au chômage

François Lenglet

Mais non en n'a peut-être pas encore fini avec le problème lancinant des retraites. D'abord, il faut bien noter que bien souvent les seniors, s'ils ne sont pas à la retraite, sont au chômage, parce qu'il n'y a pas d'emplois pour eux. Au lieu d'être sur les registres de l'assurance-vieillesse et pensionnés à ce titre, ils patientent à Pôle Emploi - avec ou sans revenu d'ailleurs, selon la durée de leur chômage.

En 2014, notre population active a progressé de 200.000 personnes, à cause de 200.000 seniors en plus sur le marché du travail. Certains sont quand même en emploi, il ne faut pas noircir le tableau. Le deuxième élément, c'est que nous parlons ici  du seul régime de base de la Sécu. Les retraites complémentaires, elles, n'ont pas encore fait leur réforme. Elles peuvent représenter, pour les cadres par exemple, jusqu'à 65% de la pension. Ces régimes, gérés par les syndicats et le patronat, vont prendre des mesures d'économies dans les mois qui viennent.

En 2014, notre population active a progressé de 200.000 personnes

François Lenglet

Si la branche vieillesse est à l'équilibre l'année prochaine, ça veut dire que le déficit de la Sécu sera moins grave. Il se résorbe, sous l'effet de ce que nous venons d'évoquer, de la réforme des allocations familiales (désormais réduites pour les revenus les plus élevés) et des mesures d'économies sur l'assurance maladie, dont le trou diminue également, même s'il s'évalue encore en milliards.

À lire aussi

Au total, la dette de la Sécu, qui est l'une des composantes de la fameuse dette publique française, devrait baisser cette année pour la première fois depuis treize ans. Il y a quand même de quoi, sinon mettre en cierge à Sainte-Rita (la patronne des causes désespérées) au moins s'en réjouir.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/