1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Renault veut approfondir sa branche électrique
1 min de lecture

Renault veut approfondir sa branche électrique

Le constructeur français développe une nouvelle génération de véhicule plus performants et moins onéreux.

La Renault Zoé électrique à la COP21 le 29 novembre 2015 au Bourget.
La Renault Zoé électrique à la COP21 le 29 novembre 2015 au Bourget.
Crédit : M.ASTAR/SIPA
Renault veut approfondir sa branche électrique
05:11
Christophe Bourroux & La rédaction numérique de RTL

Depuis longtemps, Renault a placé les véhicules électriques au cœur de sa stratégie de développement. Mais le constructeur français souhaite désormais lever les deux freins à l'achat d'un véhicule électrique. D'abord, l'autonomie. La dernière version de sa citadine Zoé, voit ainsi son autonomie doubler, passant à 300 kilomètres en pratique. La Renault Zoé est d’ailleurs devenue la voiture électrique la plus immatriculée en France et en Europe.

Les contraintes de circulation en centre-ville incitent aussi le groupe à mettre le turbo sur les utilitaires. Le Kangoo pourrait lui aussi voir son autonomie doubler, et le Master qui sert à de nombreux professionnels pour le transport de marchandises pourrait passer en mode tout électrique.

Autre tabou, que Renault souhaite faire sauter : le prix. Après avoir réussi le pari de la voiture "pas cher" avec Dacia, la marque au losange se tourne vers un projet de voiture électrique low-cost. Ce véhicule prévu, dans un premier temps, pour le marché chinois à seulement 8.000 dollars, serait donc trois à quatre fois moins cher qu'une Zoé. Même si à ce tarif l'autonomie serait limitée à environ 100 kilomètres. Les sociétés d’autoroutes ont également annoncé l’installation de 200 bornes avant 2020.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/