1 min de lecture Renault

Renault s'effondre en bourse, soupçonné de fraude aux émissions polluantes

Des perquisitions ont été menées par les services de la répression des fraudes la semaine dernière. Conséquences : le titre Renault a perdu 17% de sa valeur jeudi 14 janvier à la mi-journée.

Le logo de Renault, sur une voiture de la marque, le 29 janvier 2013. (archives)
Le logo de Renault, sur une voiture de la marque, le 29 janvier 2013. (archives) Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le titre Renault s'est effondré au point de perdre près de 17% de sa valeur jeudi 14 janvier à la mi-journée. En cause ? Des perquisitions menées par les services de répression des fraudes jeudi 7 janvier sur quatre sites du constructeur, dont le siège, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ainsi que le centre d'ingénierie de Lardy (Essonne), le technocentre de Guyancourt (Yvelines) et le site du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine). C'est ce que croit savoir la CGT qui a révélé l'information dans un tract jeudi dans la matinée. Selon le syndicat, les perquisitions auraient pu être effectuées dans le cadre d'une enquête sur des possibles fraudes aux émissions polluantes. 

L'affaire survient quelques mois après le scandale Volkswagen. On apprenait que la firme avait truqué ses moteurs à l'aide d'un logiciel pour obtenir de meilleurs résultats en terme de pollution de l'air. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renault Auto Bourse
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants