1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Réforme des retraites : "Les retraités français ne sont pas à plaindre", estime Bénédicte Tassart
2 min de lecture

Réforme des retraites : "Les retraités français ne sont pas à plaindre", estime Bénédicte Tassart

REPLAY / ÉDITO - Les retraités français restent parmi les mieux lotis d'Europe, même si cela est difficile à financer.

Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
"Les retraités français ne sont pas à plaindre"
02:44
"Les retraités français ne sont pas à plaindre"
02:52
Bénédicte Tassart & La rédaction numérique de RTL

"Est-on à plaindre ?". C'est la question du jour, notamment en ce qui concerne les retraités. Et bien par rapport à nos voisins européens, c'est vrai que l'herbe est plus verte chez nous en matière de retraite. Attention, on parle de moyenne et on n'oublie pas que trop de personnes âgées vivent de façon précaire, mais en règle générale, les retraités français ne sont pas à plaindre. D'abord, savez vous que c'est en France qu'on part à la retraite le plus tôt, à 59 ans et des poussières. Même si l'âge légal est fixé à 62 ans, on se débrouille pour anticiper : ainsi l'année dernière, un retraité sur 4 a bénéficié du dispositif carrières longues pour cesser de travailler. À titre de comparaison, en Italie on solde sa retraite à plus de 66 ans. 

Et puis les Français ont une santé de fer. Ce sont eux qui vivent le plus longtemps à la retraite : 27 ans pour les femmes par exemple, contre 23 ans pour les Allemandes. Enfin, les pensions chutent, c'est vrai mais pas trop en France, la pension nette versée équivaut à 67% de votre dernier salaire, ce n'est pas mal mais là pour une fois, on n'est pas les premiers: les Espagnols , eux, touchent près de 90% de leurs salaires. Alors la France, c'est top pour les retraites mais attention, ça risque de ne pas durer

Financer les retraites, un vrai problème

Parce que ça coûte cher et que l'argent ne tombe plus dans les caisses. Même si le chômage a baissé le mois dernier, les rentrées de cotisations des salariés restent trop faibles. Et les mauvaises nouvelles commencent à arriver. La récente réforme des retraites complémentaires, entrée en vigueur le 1er avril, ce sont les retraités qui la financent : sous-indexation des pensions, décalage de la revalorisation d'avril à septembre. Et ce n'est qu'un début. Chez nos voisins européens, c'est vrai, les reformes sont plus drastiques : fin des régimes spéciaux pour les fonctionnaires et les cheminots espagnols, retraite par capitalisation en Allemagne. En France, il existe encore 35 régimes de retraite différents. D'ailleurs les ténors de la droite l'ont déjà promis, s'ils gagnent la présidentielle, ils s'attaqueront à notre régime de retraite.

Bloc-notes

Les défaillances d'entreprises ont reculé de 10% sur le premier trimestre, par rapport à la même période l'année dernière...encore un indicateur positif . La reprise se diffuse sur les PME explique les économistes. 

La note du jour

À écouter aussi

17 sur 20 à ce généreux producteur de yaourts grecs, ce turc immigré aux Etats-Unis, le patron des produits laitiers Chobani qui vient de ceder 10% de son entreprise à ses 2 000 employés. Les plus anciens pourraient toucher un pactole d'un million de dollars. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/