1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Prix à la consommation : une inflation zéro pour 2015
3 min de lecture

Prix à la consommation : une inflation zéro pour 2015

REPLAY / ÉDITO - Michel Sapin a annoncé tabler sur une hausse des prix nulle cette année. Un pronostic en partie influencé par la chute du prix du pétrole.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Prix à la consommation : une inflation zéro pour 2015
03:32
Prix à la consommation : une inflation zéro pour 2015
03:32
François Lenglet

Qu'est-ce qui explique cette inflation zéro ? D'abord des circonstances économiques exceptionnelles. On sort d'une crise tout à fait inhabituelle, qui a déprimé la demande des entreprises et celle des consommateurs. Du coup, ceux qui produisent des biens, en France comme en Europe, modèrent leurs prix. En plus, la baisse du pétrole a fait chuter le prix de l'essence à la pompe, ça joue dans l'indice. En janvier, les prix ont même baissé en France de 1%, et de 0,4% sur un an.

Les consommateurs ont du mal à y croire, quand ils font leurs courses et qu'ils voient les étiquettes. On voit davantage les prix qui montent dans l'indice, comme la réparation automobile ou la restauration, par exemple, les services de façon générale, ou les prix administrés, comme le tabac ou le timbre-poste, plutôt que ceux qui baissent, les prix des biens industriels.

Les prix n'augmentent plus

L'indice des prix, même s'il est incontestable, a toujours suscité des critiques parce que chacun d'entre nous a un sentiment psychologique sur les prix, en fonction, des biens qu'il achète.

Si les prix n'augmentent plus, ça devrait soutenir le pouvoir d'achat des Français. C'est déjà le cas. Car les salaires continuent à augmenter légèrement. Leur évolution avait été négociée du temps où l'on croyait que la hausse des prix serait plus proche de 1%. C'est ce qui explique probablement les bons chiffres récents de la consommation des Français.

À lire aussi

L'autre effet positif, c'est que cela a aussi contribué à faire baisser fortement les taux d'intérêt auquel le gouvernement s'endette. Aujourd'hui, la France, quand elle emprunte sur dix ans, ne paye que 0,70% d'intérêt par an. Du coup, la dette coûte moins cher. Mais il y a aussi des conséquences plus regrettables.

L'inflation est très utile

Ainsi, les salaires sont eux aussi à zéro. Carrefour Market, par exemple, avait ainsi proposé initialement une augmentation de salaire pour 2015 de 0,1% pour l'année. C'était à la limite de la provocation. Le chiffre a finalement été un peu relevé. Bon nombre de salariés français vont donc avoir l'impression de stagner sur le plan salarial. Même si au plan économique leur pouvoir d'achat ne baisse pas, ça n'est pas très bon pour le moral.

L'autre effet négatif, c'est que l'épargne va être encore moins bien rémunérée. Le livret est à 1%, il pourrait baisser davantage.

Il y a enfin le poids de la dette. Bien sûr les taux d'intérêt sont très faibles. Mais le stock de dette existante, considérable à cause de la crise, ne peut se réduire progressivement que grâce à la croissance et à la hausse des prix, qui rabote chaque année un peu de sa valeur. Avec une croissance faible et une inflation zéro, la dette accumulée est traînée comme un boulet.

L'inflation, c'est comme la soupe : elle doit être ni trop chaude, ni trop froide

François Lenglet

Cela veut dire que l'inflation est très utile. C'est comme la soupe, elle doit être ni trop chaude, ni trop froide. L'inflation, il en faut ni trop, ni trop peu. Dans l'idéal, ce serait une hausse des prix entre 2 à 4% par an, pour faire bien tourner l'économie.

La France a déjà connu une inflation nulle en 2009, à cause de la crise. Auparavant, les prix sont même devenus négatifs en 1953. Dans dans l'entre-deux guerres, avec la dépression, on a même perdu jusqu'à 8% par an de 1931 à 1935. Avant 1914, l'inflation zéro était la règle, avec le système du franc-or qui interdisait de facto la hausse des prix.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/