1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pollution : nos autos brûlent bien plus de CO2 que ce qui est promis
1 min de lecture

Pollution : nos autos brûlent bien plus de CO2 que ce qui est promis

REPLAY - Après les révélations de tricherie, Berlin a ordonné des "tests approfondis" sur les modèles diesel de Volkswagen. Cette affaire remet sur le devant de la scène le niveau réel des émissions de CO2.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Pollution : nos autos brûlent bien plus de CO2 que ce qui est promis
02:16
Christophe Bourroux & Loïc Farge

De plus en plus de constructeurs se font tirer les oreilles. Car nos autos brûlent bien plus de CO2 ou de carburant que ce qu'on nous promet : de l'ordre de 20 à 25%, avec des pointes jusqu'à plus de 40% pour certains modèles (contre 7% à peine en 2001). Une inflation qui tient à la procédure d'homologation. Loin, très loin de la vie réelle. Puisque la voiture ne roule pas en ville, par exemple, mais sur un banc à rouleau. Onze kilomètres de test au total, pendant une vingtaine de minutes. Ensuite, il faut savoir que cela se déroule dans de très bonnes conditions, à une température comprise entre 20 et 30 degrés.

D'autre part, la climatisation, le GPS et les phares ne fonctionnent jamais durant le test. Les vitesse et les accélérations sont faiblardes. Sans compter quelques astuces : cela va des boîtes de vitesses en passant par des moteurs soigneusement rodés.
Au final c'est donc le grand écart. Selon l'Institut européen transport et environnement, une Audi A8 diesel produirait vingt-et-un fois plus d'oxyde d'azote en réel que sur homologation.

Changement de réglementation demandé

Pourtant la réduction de consommation et du niveau de pollution est bien réelle. C'est ce que rappellent, à juste titre, les constructeurs. Les dernières générations de moteurs sont bien moins polluants et plus sobres. En quinze ans, les consommations des véhicules ont été sérieusement revues à la baisse. Ainsi en moyenne, pour 100 kilomètres parcourus, c'est 1,6 litre de carburant économisé pour un diesel et 2 litres pour une essence.

Mais il est vrai qu'il est particulièrement rageant de voir combien notre auto consomme souvent plus que ce qu'annoncent officiellement les constructeurs. Ces derniers sont d'ailleurs favorables à un changement de réglementation, beaucoup plus réaliste, qui devrait entrer application en 2017.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/