1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Plan d'urgence pour l'emploi : "500.000 formations, c'est dans le domaine du possible", estime Éric Heyer, économiste
2 min de lecture

Plan d'urgence pour l'emploi : "500.000 formations, c'est dans le domaine du possible", estime Éric Heyer, économiste

REPLAY / INVITÉ RTL - François Hollande a présenté son plan d'urgence pour l'emploi, lundi 18 janvier, lors de ses vœux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi. Parmi les mesures, la formation de 500.000 chômeurs.

Une agence Pôle emploi (illustration).
Une agence Pôle emploi (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Eric Heyer : L'invité de RTLMidi du 18/01/2015
04:12
Vincent Parizot & Christelle Rebière & Eléanor Douet

François Hollande a présenté, lundi 18 janvier, son plan d'urgence pour l'emploi. Parmi les mesures annoncées, des aides à l'embauche dans les TPE et les PME, des mesures en faveur de l'apprentissage ou encore le renforcement de la formation. 500.000 formations supplémentaires en 2016 pour les demandeurs d'emploi. Un nombre important mais "c'est dans le domaine du possible", estime Éric Heyer, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). 


L'économiste précise que ce ne sont pas 500.000 formations qui seront dispensées sur 12 mois. "Globalement, il y en avait 150.000 qui étaient prévues, ils en rajoutent 350.000, qui devraient passer au cours de l'année dans une formation de 400 heures, soit 10 semaines. Sur l'année, en équivalent temps-plein, ça fait 70.000 chômeurs". 

Miser sur une formation ciblée

Une question se pose, ces 500.000 chômeurs vont-ils trouver un emploi après cette formation ? "La dernière étude de Pôle emploi sur la formation nous montre que ça dépend de qui vous ciblez, quels types de chômeurs et quelles formations", explique Éric Heyer. "Dans une formation préalable à l'embauche (une formation dispensée pour une offre d'emploi à pourvoir), le taux de retour à l'emploi est extrêmement élevé. Six mois après la fin de la formation, vous avez 90% des personnes passées par ces formations qui sont, soit en CDI, soit en CDD de 6 mois." Et ce sont ces types de formation qui vont créer le plus d'emploi.  Les formations généralistes, créent davantage "un court-circuit", estime Éric Heyer. "C'est-à-dire que des chômeurs passent devant d'autres, mais ça ne fait pas baisser le chômage."

"Il ne faut pas viser les trop qualifiés, car 10 semaines de formation ne sont pas nécessaires, ni ceux qui n'ont aucune qualification puisqu'en 10 semaines, on n'apprend pas un métier", précise Éric Heyer. Ces formations doivent être "ciblées sur les chômeurs qui ont déjà une expérience professionnelle, qui ont un niveau de qualification de niveau BAC et là, ça peut être très efficace."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/