1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Pierre Gattaz approuve le discours mais attend encore les actes de François Hollande
1 min de lecture

Pierre Gattaz approuve le discours mais attend encore les actes de François Hollande

INVITÉ RTL - Le patron du Medef déplore que le "bon discours" du gouvernement donne lieu à "des actes totalement inverses".

Pierre Gattaz, invité de RTL, le 6 novembre 2014
Pierre Gattaz, invité de RTL, le 6 novembre 2014
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Pierre Gattaz : "François Hollande doit restaurer la confiance auprès des chefs d'entreprise"
00:07:29
Pierre Gattaz : "François Hollande doit restaurer la confiance auprès des chefs d'entreprise"
00:07:34
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

Interrogé sur ce qu'il attend de l'intervention de François Hollande ce jeudi soir sur TF1 et RTL, Pierre Gattaz, le numéro un du Medef, a déploré l'absence de "mesures concrètes" ce jeudi 6 novembre sur RTL.

"Moi je lui dirais qu'il faut maintenant passer aux actes, explique le patron des patrons. La baisse des charges c'est en cours, on nous promet 40 milliards sur 3 ans jusqu'en 2017 (...) mais on fait face à un déferlement de taxes et d'impôts."


Pour Pierre Gattaz : "Il est impératif et urgent de mettre de la cohérence" dans la politique du gouvernement. "Nous avons applaudi debout au discours [de Manuel Valls]. Mais qu'est ce qu'on nous sert 15 jours, un mois après? Un dispositif de pénibilité qui est un flagrant délit de complexité".

Il est impératif et urgent de mettre de la cohérence.

Pierre Gattaz

"Vous avez un discours qui est bon qui va dans le bon sens et des actes totalement inverses à ce discours", déplore Pierre Gattaz qui reprend l'exemple de la Loi Hamon (art. 19 et 20) sur l'obligation pour un chef d'entreprise de moins de 250 salariés de les informer au plus tard deux mois avant toute cession.

À lire aussi


Pour conclure, le numéro un du Medef "souhaite que [François Hollande] continue d'aller vers la baisse des charges et je souhaite qu'il annonce des mesures de simplification. Arrêtons de nous acharner sur l'entreprise, demande-t-il. La baisse des dépenses publiques c'est la mère des réformes."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire