1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Picard, le roi des produits surgelés, change de main
2 min de lecture

Picard, le roi des produits surgelés, change de main

REPLAY / ÉDITO - Le groupe suisse de boulangerie industrielle Aryzta va racheter l'enseigne Picard. Les 4.500 salariés de la société vont découvrir leur 4ème propriétaire.

Picard, le roi des produits surgelés, change de main
02:58
Picard, le roi des produits surgelés, change de main
02:59

Changement de congélateur pour les produitsPicard. Ils vont quittera France pour la Suisse. C'est encore un exil pour une belle société française. Pour Picard, le roi des produits surgelés en France, l'opération ne devrait pas traumatiser les 4.500 salariés du groupe. Avec cette reprise par le champion suisse de la boulangerie industrielle, ils vont découvrir leur quatrième propriétaire en moins de quinze ans.

Picard est née en 1906 sous le nom très champêtre des "Glacières de Fontainebleau". L'entreprise vit depuis 2001 au rythme d'opérations financières conduites par des fonds d'investissements anglo-saxons. Elle a ainsi changé de mains en 2001, 2004 et 2010. Un cycle bien rodé. En quatre-cinq ans, ces fonds, qui achètent des entreprises à crédit, les restructurent pour dégager un maximum de rentabilité et rembourser très vite leur dette. Ensuite, ils présentent une mariée financièrement la plus désirable possible pour la revendre et miser sur une autre proie.
Picard n'a pas de problèmes économiques, au contraire. C'est l’une des enseignes préférées des Français. Elle est en croissance constante. Financièrement, elle dégage un bénéfice tout à fait respectable, Commercialement, elle est bien implantée avec 925 magasins à travers la France. En terme de positionnement, elle est sur le créneau très porteur de la clientèle urbaine aisée, celle qui manque de temps pour  cuisiner et qui est amatrice de produites de bonne qualité. Parmi les 1.100 références qui occupent ses congélateurs, ses moelleux au chocolat partent au rythme d’une boîte toutes les secondes.

Ses moelleux au chocolat partent au rythme d’une boîte toutes les secondes

Christian Menanteau

À quelle sauce l’entreprise va être mitonnée ? Théoriquement, la cuisson s’annonce sympathique. Pour la première fois depuis le passage de Carrefour dans son capital - c’était en 1994 -, Picard va appartenir à un industriel de l’agroalimentaire. Et pas n’importe lequel : Aryzta. C'est le nom de la très discrète entreprise suisse qui rachète Picard. C'est le n°1 mondial du petit pain, du croissant et de la baguette surgelés. Cet industriel, qui est déjà propriétaire de Délice de France, est présent dans 25 pays en Europe et en Amérique.

Cette surface sera un atout pour Picard, qui ne réalise aujourd'hui que 3% de son chiffre d'affaires à l’international, où l’enseigne ne possède que 60 magasins (dont le premier en Asie vient d’ouvrir au Japon). De solides arguments pour réussir le mariage d’une marque française qui a une solide réputation et d’un grand industriel suisse. C’est pour cela que la facture de la noce (2,2 milliards d'euros) va permettre au fonds d’investissement qui a joué les entremetteurs de récolter une super plus-value de 700 millions d'euros en quatre ans.

RTL vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/