2 min de lecture Auto

Pénurie d'essence : auto-écoles, stations-service, autoroutes... Les secteurs impactés économiquement

ENQUÊTE RTL - Les stations-service moyennes annoncent perdre entre 5.000 et 10.000 euros par jour.

>
Auto-école, station service, autoroutes... Les secteurs impactés économiquement par la pénurie d'essence Crédit Image : Sipa | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date :
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Aymeric Parthonnaud

"La CGT ne fait pas la loi dans le pays", a lancé Manuel Valls mercredi 25 mai à l'Assemblée nationale. Le Premier ministre a prévenu qu'"aucune option" ne serait "écartée" pour lever les blocages organisés par le syndicat. Onze dépôts pétroliers paralysés par des manifestants ont déjà été débloqués mais le gouvernement a dû se résoudre à utiliser les stocks stratégiques de produits pétroliers. Les transporteurs routiers ont, eux, été autorisés à déroger aux règles des temps de conduite pour faciliter l'approvisionnement des stations-service. Dans le Grand-Ouest, les arrêtés de restriction en carburant ont par ailleurs été levés.

Malgré cela, les files d'attente continuent de s'étirer à la pompe. 4.000 stations sont en pénurie totale ou partielle. Certains secteurs de l'économie commencent à sérieusement pâtir de ces blocages. Pour un groupe comme Total, l'impact économique est très lourd. Il est estimé entre 40 et 45 millions d'euros évaporés en une seule semaine. Pertes aussi pour les petites stations. "On peut perdre entre 5.000 et 10.000 euros par jour sur une station moyenne'", explique Francis Pouce, président des propriétaires exploitants de carburant. Une perte sèche pour les 5.750 petites stations françaises traditionnelles même si à certains endroits, les demandes de carburant ont été multipliées par 2 ou par 3, cela ne remplit pas pour autant les caisses. 

On peut perdre entre 5.000 et 10.000 euros par jour sur une station moyenne

Francis Pouce
Partager la citation

"Vous vendez plus de carburant mais le lendemain vous n'en avez plus", constate-t-il. De toute façon, si vous avez du carburant, les consommateurs ne vont consommer que du carburant, qui n'est pas le plus rémunérateur en marge pour nous, mais tous les services associés ne sont plus consommés." C'est la fin du lavage de voiture et de la petite canette de soda en somme, des services annexes qui représentent 60% de l'activité. 

Autres secteurs qui souffrent : les auto-écoles qui perdent de l'argent. En revanche, les autoroutes ne perdent pas d'argent, le trafic n'ayant pas baissé. L'acheminement du pétrole sera en tout cas plus compliqué aujourd'hui avec des arrêts de travail des dockers dans la plupart des ports. Perturbations aussi dans les transports avec la grève des cheminots à la SNCF : 3 TGV sur 4 et 2 TER sur 3. Côté aérien, 15% des vols ont été annulés préventivement à Orly en raison du préavis de grève de la CGT, premier syndicat de l'aviation civile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Carburants Loi Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants