2 min de lecture JO 2024

Paris : les JO 2024 seront la référence dans le domaine de l'environnement, dit Suez

INVITÉ - Bertrand Camus, directeur général de Suez Eau France revient sur les implications environnementales de l'organisation des JO à Paris pour 2024.

Micro générique Switch 245x300 Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud
>
Le Mag de l'Éco du 13 septembre 2017 Crédit Image : CHRISTOPHE SIMON / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

C'est désormais officiel, Paris accueillera les Jeux Olympiques en 2024. Pour Bertrand Camus, directeur général Eau France de Suez, un des sponsors de la candidature parisienne, l'heure est aux félicitations. "C'est une joie de pouvoir célébrer cette excellente nouvelle, le projet est vraiment un projet qui s'est inscrit avec de fortes ambitions, un projet responsable, qui se veut utile", analyse-t-il. "Nous avons surtout apporté nos compétences puisque la candidature parisienne s'est inscrite dans des objectifs environnementaux", ajoute-t-il. Et pour cause la ville de Paris veut faire "de ces jeux la référence dans le thème environnemental".

Suez est le second groupe mondial dans le traitement de l'eau et des déchets. Une place de choix pour assurer le tournant environnemental de la candidature parisienne. Celle-ci, rappelle Bertrand Camus "s'est inscrite avec l'objectif de s'aligner sur l'accord climat signé à Paris, avec des jeux qui seront carbone neutre". Aussi Suez va donc travailler à réduire les émissions de carbone pendant la durée des Jeux. "Cela aura des applications très concrètes sur la gestion des déchets qui seront générés pendant les jeux." En 2012, le groupe avait géré les déchets du village olympique à Londres.

La baignade dans la Seine au programme

L'un des objectifs affichés de la candidature parisienne, auquel adhère Suez, est de pouvoir organiser les épreuves de triathlon et de nage libre dans la Seine. "Nous avons travaillé sur ce sujet depuis des décennies. Dans les années 60-70, il n'y avait plus de poissons dans la Seine, aujourd'hui 35 espèces sont revenues", indique Bertrand Camus. "Se fixer l'objectif de pouvoir se baigner dans la Seine va nous pousser à investir, à améliorer les réseaux d'assainissement, et la qualité de l'eau", ajoute-t-il. 

Que retire Suez de toute cette entreprise ? De la visibilité. "C'est une vitrine des savoir-faire de nos entreprises et de l'excellence de nos entreprises sur le sujet environnemental", affirme Bertrand Camus. Car après tout, rappelle-t-il, Suez fait état de nombreux "métier nobles" dans le domaine environnemental, "mais pas nécessairement de façon visible"...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO 2024 Paris Environnement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants