1 min de lecture Économie

Navya, la navette électrique française et sans chauffeur se lance en Suisse

REPLAY - Derrière la navette Navya se cache le Français Christophe Sapet, entrepreneur passionné de high-tech.

micro generique Éco Tassart Bénédicte Tassart
>
Navia, la navette électrique française et sans chauffeur se lance en Suisse Crédit Image : Maxime Villalonga | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Pouvant contenir 15 personnes, blindé de capteurs et d'écrans se positionnant au centimètres près, distinguant les obstacles et la signalisation, la navette Navya se met en route dès lundi 7 décembre. La société CarPostal a acheté deux de ces mini-bus électriques et sans chauffeur pour la ville de Sion, en Suisse, et devient ainsi le premier client de cette entreprise lancée il y a un an et demi par le Français Christophe Sapet.

Originaire de Valence, l'homme de 57 ans est un passionné de high-tech. "J'ai un don pour intégrer la technologie, je vois tout de suite à quoi ça peut servir" assure-t-il. Cet ancien étudiant en chimie a le déclic en faisant par hasard un stage chez Texas Instruments, puis grâce à son amitié avec Bruno Bonnell, le spécialiste des robots en France. En 1983, ils lancent Infogrames, rebaptisé plus tard Atari, spécialisé dans les jeux vidéos. En 1996, ils lancent Infonie, le premier fournisseur d'accès internet en France. 

Durant une dizaine d'années, il se met au vert dans son château maconnais où il produit son vin et entretient sa passion pour les voitures de collection. Mais le "démon de la création d'entreprise l'a rattrapé" explique-t-il. Son ami Bruno Bonnell et son fond d'investissement sont revenus le chercher pour récupérer une entreprise de véhicules autonomes. Et Navya est aujourd'hui l'une des seules entreprises avec Google à produire des voitures sans chauffeur. Ses navettes rouleront prochainement en France, mais uniquement en circuit fermé (parc d'attractions, campus...), car la réglementation n'autorise pas ce type de véhicule sur la route.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Transports Consommation électrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants