1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Mory Ducros : "Le dossier est loin d'être terminé", dit un responsable de la CFDT
2 min de lecture

Mory Ducros : "Le dossier est loin d'être terminé", dit un responsable de la CFDT

INVITÉ RTL - La CFDT a finalement accepté de signer l'accord de reprise du transporteur Mory Ducros par Arcole Industries. Mais elle assure que la bataille n'est pas terminée pour autant.

Des salariés de Mory Ducros devant leur entreprise, le 15 janvier 2014.
Des salariés de Mory Ducros devant leur entreprise, le 15 janvier 2014.
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'impasse a été évitée de justesse. La CFDT, syndicat majoritaire au sein du groupe Mory Ducros, a signé in extremis mardi 4 février l'accord de reprise du transporteur par le fonds de retournement Arcole Industries, au terme d'une audience au tribunal de commerce de Cergy-Pontoise.

Pour autant, si Fabian Tosolini, secrétaire national de la CFDT Transport, se félicite d'avoir obtenu de nouvelles avancées pour les salariés, il assure au micro de RTL que "le dossier est loin d'être terminé aujourd'hui".

La CFDT sort de l'impasse

Jusqu'ici, la situation semblait sans issue. L'offre de reprise formulée par Arcole Industries était suspendue à la signature par les syndicatsd'un accord majoritaire sur le plan de restructuration. La CGT, deuxième syndicat au sein de l'entreprise, disait jusqu'à présent ne pas vouloir le signer, à l'inverse de FO, la CFTC et la CFE-CGC.

"Ce matin, lorsque nous avons pris connaissance des derniers éléments proposés par Arcole Industries, ce n'était pas suffisant, explique Fabian Tosolini. Notamment sur les critères de choix de licenciements des salariés. À la CFDT, tant que la bataille n'est pas terminée, elle n'est pas finie d'être menée", poursuit-il.

Une enveloppe de 30 millions d'euros pour les indemnités supralégales

À lire aussi

La donne a finalement changé cet après-midi lors de l'ultime audience au tribunal de Cergy-Pontoise. "On a surtout obtenu le fait que la liste des salariés conservés ne soit pas connue d'avance. Dans l'accord, en l'état qui nous était proposé encore ce matin, on pouvait quasiment dire quel salarié était licencié dans chaque agence", indique le responsable de l'organisation syndicale. "Là on peut dire que l'accord signé permet de sauver 2.210 salariés mais aussi de garder et valider des acquis de la négociation pendant plus de quinze jours", continue-t-il.

De fait, l'accord prévoit de sauvegarder 2.210 emplois sur les 4.911 que compte l'entreprise et 50 agences sur 85, ainsi qu'une enveloppe passée de 21 à 30 millions d'euros pour les indemnités supra-légales destinées aux salariés qui vont perdre leur emploi (en plus des indemnités normales de licenciement). Une avancée non négligeable pour la CFDT.

"N'oublions pas qu'il y a encore quinze jours, nous étions sur une offre à zéro euro. Aujourd'hui, nous avons une enveloppe de 30 millions d'euros qui sera mise à disposition des organisations syndicales pour être négociée. On n'est plus sur un critère fictif et objectif de dire qu'on est par exemple à 10.000 euros par salariés. Là, on va pouvoir parler de l'ancienneté des salariés", précise Fabian Tosolini.

Des solutions de reclassement attendues de la part du gouvernement

Après la signature de l'accord, l'heure est désormais à la pédagogie pour l'organisation syndicale. "Dès maintenant, il nous faut expliquer aux salariés ce qui a été obtenu par la négociation. On sait aussi que ça ne permettra pas de satisfaire l'ensemble des salariés. Car chaque salarié qui perd son emploi, c'est une attention particulière qu'on doit mener, notamment auprès du gouvernement pour trouver des solutions de reclassement et de formation", explique Fabian Tosolini, qui conclut : "C'est encore un long travail, Mory Ducros. Le dossier est loin d'être terminé aujourd'hui."

À écouter

Mory Ducros : "Le dossier est loin d'être terminé", dit un responsable CFDT
00:05:08
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/