1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Loi Macron : le gouvernement souhaite libéraliser la profession de notaire
1 min de lecture

Loi Macron : le gouvernement souhaite libéraliser la profession de notaire

L’autorité de la concurrence préconise la nomination de 1.500 notaires pour les deux années à venir, afin d'atteindre 3.000 à 4.500 postes à l'horizon 2024.

Philippe Roy-Contancin
Philippe Roy-Contancin
Crédit : RTL.fr
Loi Macron : le gouvernement souhaite libéraliser la profession de notaire
01:08
micros
La rédaction numérique de RTL

Considérée comme trop fermée, la profession de notaire manque de postulants. Aussi, la loi Macron tend à libéraliser le secteur. D'autant plus que l'Autorité de la concurrence (ADLC) est favorable à la liberté d'installation et la création de nouveaux offices. À Paris, l'ADLC propose ainsi d'installer 159 nouveaux notaires. En revanche, dans les zones moins peuplées où la demande est faible, comme le Tarne-et-Garonne, cinq nouveaux postes seront suffisants. 

L'ADLC préconise la nomination de 1.650 notaires en France pour les deux années à venir. Le but : atteindre le chiffre de 3.000 à 4.500 notaires en 2024. Des installations que l'Autorité de la concurrence souhaite progressives afin de ne pas mettre en difficulté les offices notariaux déjà existants. Enfin, l'ADLC désire féminiser une profession qui ne compte que 35% de femmes. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/