1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Lille : une petite entreprise recycle les vieux tissus en tabliers d'écoliers
2 min de lecture

Lille : une petite entreprise recycle les vieux tissus en tabliers d'écoliers

REPORTAGE - Amélie, ex-responsable marketing dans le luxe, a décidé de fabriquer des tabliers d'écoliers à base de tissus recyclés.

La créatrice de Trop Trop Bien Amélie Fabretti, qui conçoit des blouses d'écoliers et accessoires à base de tissus recyclés.
La créatrice de Trop Trop Bien Amélie Fabretti, qui conçoit des blouses d'écoliers et accessoires à base de tissus recyclés.
Crédit : Franck Antson
Lille : une petite entreprise recycle les vieux tissus en tabliers d'écoliers
00:04:22
Franck Antson - édité par Ryad Ouslimani

RTL se rend ce vendredi 4 septembre matin, en pleine semaine de rentrée scolaire, chez une mère de famille lilloise qui a créé sa marque de vêtements upcycling. Elle crée des tabliers d’écoliers et trousses à base de tissus recyclés qui sont ensuite assemblés par des salariés en insertion. Une vraie initiative "écolo" et sociale ! 

C’est au cœur du Vieux Lille qu’Amélie Fabretti, 43 ans, a installé sa petite entreprise baptisée Trop trop bien. Sur les cintres, de jolies blouses d’écolier, rétros, fabriquées à base de vieilles chemises. Cette Lilloise, ancienne responsable marketing dans le luxe, s’est d’abord lancée avec ses enfants.

Dans son atelier elle conçoit ses modèles, trie ses tissus récupérés. Pour se former, Amélie a repris des études dans l’école de textile Esmod à Roubaix, et s’est mise à la couture. Et ce concept de vêtements upcycling, du neuf avec du vieux, a pris vie.

Dans son atelier du Vieux Lille, elle conçoit ses modèles "upcycling".
Dans son atelier du Vieux Lille, elle conçoit ses modèles "upcycling".
Crédit : Franck Antson

Ces vêtements sont donc fabriqués par des salariées en insertion à Calais, un peu plus au Nord. L’association Concept insertion reçoit les commandes d’Amélie mais aussi d’autres créateurs parisiens ou nordistes. En plein centre ville, une vingtaine de couturières sont employées sous la direction d’Angélique Tavernier.

Ces produits sont ensuite fabriqués à Calais dans un atelier d'insertion qui collabore pour plusieurs créateurs parisiens ou nordistes.
Ces produits sont ensuite fabriqués à Calais dans un atelier d'insertion qui collabore pour plusieurs créateurs parisiens ou nordistes.
Crédit : Franck Antson

Une demande en hausse

À lire aussi

Et parmi ces employées qui redécouvrent un travail, on trouve Christelle qui est plutôt fière de ses confections. L’association a d’ailleurs créé sa propre marque et conçoit aussi des robes de mariées à base de dentelle de Calais. Dans cet atelier, il n’y a pas que le tissu qui reprend vie !

L'association "Concept insertion" lance aussi sa propre marque. Ces couturières réalisent aussi des robes de mariées à base de chutes de dentelle de Calais.
L'association "Concept insertion" lance aussi sa propre marque. Ces couturières réalisent aussi des robes de mariées à base de chutes de dentelle de Calais.
Crédit : Franck Antson

L'initiative est fructueuse car il y a une vraie demande en ce moment pour ces vêtements en matières recyclées. Depuis le confinement, à Lille comme à Calais on sent bien un net intérêt pour ces produits made in Hauts-de-France et durable.

Pour l’instant, ces tabliers magiques d’Amélie ne sont commercialisés que via internet. Bientôt sera lancée une collection de vêtements pour bébés. Une activité qui est encore loin d’être rentable. Mais grâce à vos vieilles chemises et toutes ces chutes de tissus stockés, il y a fort à parier qu’on n’a pas fini d’en parler !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.