1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi les professions réglementées sont dans le viseur de Bercy
1 min de lecture

Pourquoi les professions réglementées sont dans le viseur de Bercy

DÉCRYPTAGE - Pharmaciens, chirurgiens-dentistes, ambulanciers... Un rapport de l'Inspection générale des finances préconise des réformes ciblées des professions réglementées, afin de faire baisser les prix des services jusqu'à 20%.

Une pharmacie à Caen (Illustration)
Une pharmacie à Caen (Illustration)
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Bénédicte Tassart

Depuis longtemps dans le viseur du ministre de l'Économie Arnaud Montebourg, les professions réglementées ont un nouvel ennemi. Dans un rapport publié ce mardi 15 juillet et relayée par le quotidien Les Échos, l'Inspection générales des finances passe 37 professions au crible et épingle le prix de leurs services.

Des professions extrêmement rentables

En moyenne en France, pour un chiffre d'affaire de 100 euros on estime le bénéfice net à 8 euros. Il est de 44 euros pour un greffier de tribunal de commerce43 euros pour un huissier, 34 euros pour un chirurgien-dentiste, 23 euros pour un vétérinaire ou encore 19 euros pour un agent immobilier.

Tout ça pour des professions au taux de défaillance inférieur à celui des autres entreprises et qui bénéficient à fond du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE). Surtout, elles suscitent, pour certaines, la colère des utilisateurs. Ainsi les trois quarts des personnes qui font appel à un avocat se disent insatisfaites.

Faire baisser les prix pour soutenir le pouvoir d'achat

Le rapport préconise ainsi un certain nombres de mesures destinées à faire baisser le prix de ces services jusqu'à 20%. Il s'agirait par exemple de supprimer le numerus clausus des infirmiers, pharmaciens et masseurs et de mettre fin au monopole des taxis spécialisés et des ambulances pour le transport d'urgence assis. 

À lire aussi

Le rapport propose aussi d'ouvrir la vente de médicament sans ordonnance en dehors des pharmacies. Les inspecteurs du permis de conduire ne devraient plus non plus être les seuls à pouvoir surveiller les épreuves du Code de la route.

Le 10 juillet dernier, Arnaud Montebourg avait clairement énoncé sa volonté de réformer certaines de ces professions afin de redonner jusqu'à 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux ménages.

À écouter

Un rapport de l'Inspection générale des finances préconise une vaste réforme des professions réglementées
00:01:42
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.