1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que les autres
1 min de lecture

Les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que les autres

Une étude menée par des chercheurs australiens montre que les enfants de couples homosexuels sont plus heureux que la moyenne des enfants de toute la population.

L'école ne promet pas l'égalité des chances pour la majorité des Français.(illustration)
L'école ne promet pas l'égalité des chances pour la majorité des Français.(illustration)
Crédit : SAEED KHAN / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry

Les enfants de parents homosexuels se sentiraient mieux que les autres. C'est ce qu'ont conclu les chercheurs de l'université de Melbourne en Australie à l'issue d'une étude portant sur 315 familles homosexuelles et 500 enfants de 0 à 17 ans.

Le but des chercheurs étaient de "décrire l'état physique, mental et de bien-être" des enfants de couples homosexuels, et l'impact de la stigmatisation. "Les enfants australiens de familles homosexuelles obtiennent de meilleurs scores que le reste de la population sur un certain nombre de mesures liées à la santé de l'enfant", conclu l'étude.

Meilleurs pour la santé et la cohésion familiale

D'après l'étude, ces enfants obtiendraient de meilleurs scores en ce qui concerne la santé en général et la cohésion familiale, jusqu'à six points au-dessus de la moyenne. "Il apparaît que les parents homosexuels s'en sortent très bien et cela a un impact positif sur la santé", explique à CNBC le Dr Simon Crouch, qui a mené l'étude.

"Nous savons que les parents de familles homosexuelles sont plus enclins à partager équitablement les soins aux enfants et les responsabilités professionnelles que dans les familles hétérosexuelles, en se basant plus sur les capacités que sur les rôles "genrés" (...) Cela a un impact positif sur la santé de l'enfant", écrit également Simon Crouch.

À lire aussi

En revanche, ces enfants obtiennent les même résultats que la moyenne de la population en ce qui concerne le tempérament et l'humeur, la santé mentale et l'estime de soi.

La stigmatisation impacte négativement le bien-être futur

Malgré ces bons résultats, l'étude montre que la stigmatisation des enfants par rapport à l'orientation sexuelle de leurs parents peut avoir un impact très négatif sur leur bien-être psychique et émotionnel dans le futur. "Plus ces familles sont stigmatisées, plus l'impact sur le bien-être de l'enfant est grand", résume le Dr Simon Crouch.

Selon lui, près de deux tiers des enfants australiens de familles homosexuelles souffrent de stigmatisation.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/