2 min de lecture Logement

Légère baisse des prix dans l'immobilier locatif au premier semestre

Les loyers ont connu une augmentation modérée au premier semestre. Mais cette hausse est inférieure à l'inflation, indique un rapport de Century 21 publié ce jeudi 3 juillet.

Immobilier : des immeubles à Paris (illustration)
Immobilier : des immeubles à Paris (illustration) Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les loyers moyens ont légèrement augmenté au premier semestre et cette hausse a été modérée par une baisse de la demande liée au contexte économique, selon les chiffres publiés jeudi par le réseau d'agences immobilières Century 21.

Le montant moyen des loyers a augmenté de 0,6%, surtout dans les grandes locations (+5,7% dans les quatre pièces et +6,9% dans les 5 pièces et plus). En prenant en compte l'inflation (+0,7%), les loyers ont diminué de -0,1%.

"Le contexte économique a poussé les bailleurs à modérer leurs loyers malgré un surcroît de travaux de rafraîchissement réalisés pour la relocation (+5,5%)", selon l'étude de Century 21. La modération s'explique par une baisse de la demande de location liée au contexte économique. Le stock de logements vacants a ainsi augmenté de +12%.

Légère hausse des loyers à Paris

Paris a vu ses loyers progresser modestement de +0,28%, soit -0,4% avec inflation. Une baisse que l'on retrouve à Bordeaux (-0,5%), Strasbourg (-1,6%) et Toulouse (-3,4%). En revanche, les prix ont augmenté par rapport à l'inflation à Nantes (+1,3%) et Lyon (+0,7%). Le loyer a représenté un peu plus d'un quart des revenus des locataires en moyenne au premier semestre (25,3% contre 26,3% l'année dernière).

À lire aussi
immobilier
Etats-Unis : le manoir du film "Le Parrain" mis en vente pour 89,75 millions de dollars

Les jeunes locataires ont été moins nombreux à signer un bail, ces derniers ne représentant plus que 48% des nouveaux entrants contre 50,3% il y a un an. "Il s'agit d'une population qui, touchée par la morosité économique, rechigne à déménager et choisit soit de rester locataire, soit de rester hébergée au sein du foyer familial", précise l'étude de Century 21, qui compte 850 agences gérant 130.000 lots en gestion locative et 45.000 locations en 2013.

Au contraire, les autres catégories d'âge ont augmenté, particulièrement les retraités (+5,6% entre 60 et 70 ans et + 2,5% pour les plus de 70 ans).

Autorégulation du marché

Côté propriétaires, les employés et ouvriers ont davantage investi dans l'immobilier par rapport à l'année dernière : un nouveau propriétaire sur cinq a ce type de profession (+14,3%), contre 17,5% chez les cadres supérieurs et professions libérales.

Century 21 note enfin que ses chiffres ont suivi l'évolution de l'indice de référence des loyers (IRL) évalué par l'Insee, relatif aux baux en cours, estimant que "le marché continue de s'autoréguler et démontre l'inutilité du dispositif d'encadrement des loyers instauré par la loi Alur."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Immobilier
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants