1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le patron d'Areva s'explique après des pertes record
1 min de lecture

Le patron d'Areva s'explique après des pertes record

Philippe Knoche, PDG d'Arvea depuis le 8 janvier 2015, a confié au "Parisien" qu'un plan de départs volontaires est à l'étude et qu'il souhaite que son groupe se rapproche d'EDF.

Le PDG d'Areva Philippe Knoche en mars 2015
Le PDG d'Areva Philippe Knoche en mars 2015
James Abbott
James Abbott

Dans un état critique après l'annonce de pertes record en 2014, le géant du nucléaire français Areva a annoncé un plan d'économies d'un milliard d'euros cette semaine. Le PDG Philippe Knoche a accordé une interview au Parisien, la première depuis sa prise de fonctions le 8 janvier, et a expliqué qu'un rapprochement avec EDF, souhaité par François Hollande, est étudié pour créer une "équipe de France du nucléaire". "C'est l'un de nos axes stratégiques", a-t-il indiqué. 

Concernant l'annonce des pertes record, notamment en raison des nouveaux retards sur la livraison du réacteur "EPR" en Finlande, il a annoncé que plusieurs mesures internes sont à l'étude. "Un calendrier est établi avec les représentants du personnel, a indiqué Philippe Knoche. S'il devait y avoir des départs (...) ce serait sur la base du volontariat." Le ministre du Travail François Rebsamen avait expliqué mercredi qu'il n'y aurait "aucun licenciement".

Le contribuable pourrait en pâtir

Une éventuelle recapitalisation est probable, auquel l'État pourrait participer, a également été évoquée par le PDG. "La question de la recapitalisation n'est pas urgente", selon lui. Pour autant Philippe Knoche n'exclut "aucun scénario", ce qui pourrait inclure un appel à des fonds étrangers.

"Directement ou par le biais d’EDF, le contribuable mettra évidemment la main à la poche, explique l'éditorialiste économique Christian Menanteau. Pour sortir de cette crise, Areva aura besoin d'au moins 2 milliards d’argent frais. Comme l’État est actionnaire à 87%, les Français cotiseront."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/