2 min de lecture Bourse

Le CAC 40 au plus haut depuis le premier choc financier de 2008

REPLAY / ÉDITO - Le CAC 40 n'a jamais été en aussi bonne forme depuis six ans et demi. Les investisseurs font littéralement flamber la place financière parisienne.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Le CAC 40 au plus haut depuis le premier choc financier de 2008 Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

La bonne santé du CAC 40 est-elle une surprise ? La question mérite d’être posée. Jeudi 12 février, nous avons globalement assisté à la publication d’une série de premiers résultats d’entreprises plutôt décevants.

Des piliers de la Bourse de Paris, comme Total, annoncent qu’ils se préparent à une année 2015 austère. Des champions au long cours comme Pernod-Ricard, L'Oréal ou EDF, sont dans l’expectative.
Plus globalement, si la conjoncture générale s’annonce moins morose, ce n’est pas non plus l’euphorie. La Banque de France et la Cour des Comptes sont d'une prudence de chat. Et pourtant, les investisseurs font actuellement flamber la place parisienne. L’indice de référence est au plus haut depuis le premier choc financier de 2008, avec de surcroît un volume de transactions très supérieur à la moyenne. Jeudi, on a beaucoup acheté et vendu à Paris.

L’indice de référence est au plus haut depuis le premier choc financier de 2008

Christian Menanteau
Partager la citation

Il y a donc nécessairement des locomotives pour tirer la Bourse vers le haut. La plus ronflante, et peut-être la plus inattendue, s’appelle Renault. Carlos Ghosn, son président, avait jusqu'ici davantage brillé par ses annonces que par ses résultats. Jeudi, il a pris tout le monde à contre-pied. L’action de Renault a été littéralement effervescente (+12%).  C'est exceptionnel pour une entreprise qui est dans un secteur où les perspectives de croissance sont modestes.

Mais Renault a su doper l’an dernier ses bénéficies. Ses profits ont été multiplié par trois. Le groupe a su aussi retrouver de la compétitivité. Ses usines tournent à 84% de leur capacité, contre seulement 69% en 2013. Il a surtout su optimiser son partenariat avec Nissan. Le constructeur japonais fournit l’essentiel des profits du groupe : 1,6 milliard sur un total qui frise les 2 milliards d’euros.

À lire aussi
Au sein de Wall Street, la Bourse américaine (Illustration) Bourse
Coronavirus : "Pour la Bourse, l'épidémie est terminée", dit François Lenglet

L’annonce par Renault de l’embauche de 1.000 salariés en CDI n’a pas refroidi l'appétit des boursiers pour cette entreprise. Les recrutements peuvent aussi être "boursier compatible".

Ces quelques belles performances ne suffisent pas à expliquer cet engouement. En réalité, deux facteurs ont été décisifs jeudi. D'abord, l’accord sur un cessez-le-feu en Ukraine. Il est peut-être imparfait, mais il éloigne le spectre d’une guerre civile à quelques heures de Paris. Dans la foulée, il a relancé toutes les valeurs liées à la Russie dans l'économie française, à l'exemple de la Société Générale.

Il y a ensuite eu l’annonce par la Banque centrale européenne d’une aide d’urgence supplémentaire de 5 milliards aux banques d’Athènes. Cela a suffi à repousser la peur d’une faillite brutale de l’économie grecque. Quelques bons solistes, une partition moins sombre, et Paris retrouve un joli rythme.

Le repère du jour

Air France prépare, selon Les Echos, un plan de suppressions 348 postes sur ses bases en province.

La note du jour

13/20 à Claude Bartolone. Le président de l'Assemblée nationale veut clarifier l'usage des 5.770 euros non imposables mensuels d'indemnité de représentation des parlementaires. C'est la meilleure façon de tordre le cou aux rumeurs populistes.

RTL vous recommande
Lire la suite
Bourse CAC 40 Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants